Crash du vol MS804 d’EgyptAir lié au rachat par l’Egypte des Mistral prévus pour la Russie ?

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Alors que le vol MS804 de la compagnie EgyptAir vient de s’abîmer en mer pour une raison encore inconnue, avec à son bord principalement des Égyptiens et des Français, et qu’une action terroriste n’est pas exclue, peu font le lien entre la catastrophe et le rachat par l’Égypte des Mistral français, navires construits par DCNS et initialement destinés à la Russie.

Et pourtant, alors que nous subodorions ici-même que derrière cette acquisition égyptienne pouvait se cacher une transaction croisée dotée d’une forte odeur de gaz, il n’est pas interdit de penser que les raisons ultimes du crash pourraient ne pas être totalement éloignés du monde de brut que constitue le secteur pétrolier et gazier.

Et ce, d’autant plus que quelques heures avant le crash, nous indiquions  que la Norvège venait d’accorder de nouvelles licences exploration dans une zone encore vierge de toutes opérations pétrolières dans la mer de Barents – certains des blocs se situant dans un périmètre auparavant revendiqué par la Russie – la décision norvégienne faisant la part belle à des majors pétrolières françaises, suédoises, russes et norvégiennes. Les compagnies américaines Chevron et ConocoPhillips remportant elles aussi des licences mais dans une moindre mesure. L’enjeu ? Les nouveaux champs pétrolifères de l’Arctique eux-même sujets de transactions entre Russie, Égypte et France en vue d’accéder à l‘immense gisement d’hydrocarbures de Khariaga, exploité par Total. Simple coïncidence ? Christophe de Margerie, ancien PDG de la major pétrolière française, victime d’un accident d’avion en Russie n’est plus là pour nous le dire.

Elisabeth Studer – 22 mai 2016 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Total de nouveau en piste à Chypre … en coopération avec l’Egypte, nouvel acquéreur des Mistral

Mistral gagnant pour l’Egypte … une forte odeur de gaz ?

Total : transactions avec Chypre et Russie, un fort vent de Mistral soufflerait-il ?

Chypre : exportation de gaz vers l’Egypte via un gazoduc conjoint ? Un projet stratégique

Total abandonnerait sa prospection au large de Chypre et d’Israël, freiné par la Turquie ?

Achat de Rafale, enjeu de politique nationale … tant pour la France que pour l’Egypte ?


Le Blog Finance

Partager cet article