Crédit immobilier : la demande des ménages en chute libre

Mots-clefs : , , , , ,

La demande de crédits immobiliers des ménages a baissé en octobre pour le 6e mois de rang, selon la Banque de France. Mais l’ampleur de la chute est inédite.

Il faut remonter à novembre 2013 pour retrouver un chiffre aussi haut : en octobre, 52% des cadres bancaires interrogés par la Banque de France, dans le cadre de son étude mensuelle réalisée auprès des établissements de crédit, ont estimé que la demande de prêts à l’habitat des ménages a baissé au mois d’octobre. Et les 48% restants ont estimé qu’elle était stable. Ce qui donne au final un solde d’opinion de -52,1, en baisse de près de 8 points par rapport à septembre et le plus faible depuis mai 2012.

Les chiffres de la Banque de France cadrent ainsi avec le constat posé par nombre d’observateurs du marché : celui d’une année 2017 extrêmement contrastée, sans doute comme jamais auparavant, avec une production de crédits immobiliers exceptionnelle au cours du 1er semestre, puis une chute brutale depuis la rentrée. En cause notamment, le fort reflux des renégociations, malgré une quasi-stabilité des taux.

Lire aussi : Crédit immobilier : une hausse des taux irrémédiable mais encore repoussée

Statu quo pour le crédit conso

Dans le cadre du même sondage mensuel, 91% des cadres bancaires interrogés par la Banque de France ont estimé que la demande des ménages en crédit à la consommation était resté stable en octobre, pour 7% qui ont constaté une hausse et 2% une baisse. Soit un solde légèrement positif de 5.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article