Devises et taux : La BCE agira si l’inflation ne remonte pas, promet Draghi

Mots-clefs : , , , , , ,

SINTRA, Portugal, 18 juin (Reuters) – La Banque centrale européenne (BCE) assouplira encore sa politique si l’inflation ne converge pas vers son objectif, a déclaré mardi le président de la BCE Mario Draghi, renforçant les anticipations de nouvelles mesures de soutien monétaire dans la zone euro dans les prochaines semaines.

La BCE n’a plus atteint depuis 2013 son objectif d’un taux d’inflation d’un peu moins de 2% et le ralentissement actuel de la croissance fait craindre une nouvelle décélération, malgré des années de politique monétaire ultra-accommodante.

“En l’absence d’amélioration, de telle sorte que la convergence durable de l’inflation vers notre objectif se trouverait menacée, un soutien additionnel sera requis”, a déclaré Mario Draghi lors du forum annuel de la BCE à Sintra, au Portugal.

Il a ajouté qu’il restait une “marge considérable” pour davantage de rachats d’actifs et que la BCE pouvait aussi ajuster sa communication avancée, réduire les taux d’intérêt et décider de mesures pour compenser les éventuels effets secondaires des taux négatifs.

“Nous mettrons à profit toute la flexibilité permise par notre mandat pour le remplir – et nous le ferons encore pour répondre à tout défi qui se poserait à la stabilité des prix à l’avenir”, a-t-il affirmé.

La BCE mettra à profit “les prochaines semaines” pour étudier ses options, a-t-il aussi dit, laissant entendre que la banque centrale pourrait faire des annonces plus tôt que ce qui était généralement anticipé.

Sur les marchés, les déclarations de Mario Draghi ont été suivies par une baisse de l’euro et des rendements des emprunts d’Etat tandis que les principales Bourses européennes ont progressé.

“Draghi a vraiment ouvert la porte à des baisses de taux et un nouveau cycle d’assouplissement monétaire (QE)”, estime Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

“Cela ressemble à un signal clair que la banque centrale prépare les marchés à ce que la politique monétaire devienne plus accommodante cette année”.

Vers 09h00 GMT, la monnaie unique se traite en dessous de 1,12 dollar après un plus haut en séance à 1,1242. Le rendement du Bund allemand à dix ans, qui était à l’équilibre avant la prise de parole de Draghi, perd près de cinq points de base à -0,30%, un plus bas historique.

Parallèlement, les Bourses européennes se sont retournées à la hausse: le CAC 40 gagne 1% et le Stoxx 600 prend 0,66%. (Francesco Canepa et Balazs Koranyi, avec la contribution de Laetitia Volga à Paris, Véronique Tison pour le service français, édité par Blandine Hénault)


Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article