Devises et taux : La BCE pourra être plus agressive avec une inflation plus haute-Lane

Mots-clefs : , , , , , , , ,

FRANCFORT, 9 novembre (Reuters) – La Banque centrale européenne pourra resserrer sa politique monétaire de manière plus déterminée quand l’inflation montrera clairement des signes de redressement vers son objectif, a déclaré Philip Lane, membre du conseil des gouverneurs de la BCE.

« Quand nous disposerons de suffisamment de signaux, nous pourrons devenir actifs et agir », a dit Philip Lane, cité jeudi par le journal allemand Börsen-Zeitung.

« Donc notre politique monétaire ne doit pas toujours respecter une telle approche graduelle et de petits pas, comme c’est actuellement le cas », a ajouté le gouverneur de la banque centrale d’Irlande.

La BCE a décidé le mois dernier de réduire de moitié à partir de janvier le montant mensuel de ses rachats d’actifs, tout en les prolongeant jusqu’en septembre. Elle juge nécessaire de continuer à soutenir l’inflation pour tenter de la rapprocher de son objectif d’une hausse des prix légèrement inférieure à 2%.

Certains ont jugé cet ajustement de politique monétaire trop timide et craignent que la BCE ne doive rectifier sa position de manière trop brutale ultérieurement.

« L’inflation n’a pas besoin d’atteindre notre objectif avant que nous discutions d’un changement de notre politique », a dit Philip Lane. « Mais l’inflation doit être clairement engagée sur la voie menant à cet objectif. Pour le moment, ce n’est pas le cas. »

« Avec le temps, alors que la reprise économique continue, la probabilité que l’objectif soit atteint augmente. Alors la politique monétaire pourra sans aucun doute être ajustée de manière plus ferme. » (Balazs Koranyi; Bertrand Boucey pour le service français)

Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article