Devises et taux : La croissance reste sur les rails malgré les tarifs (Fed)

Mots-clefs : , , , , , ,

par Howard Schneider

WASHINGTON, 18 avril (Reuters) – Un taux d’emprunt « solide » des entreprises, une hausse de la consommation des ménages et les tensions sur le marché du travail suggèrent que les Etats-Unis restent sur les rails d’une croissance continue, lit-on dans le « Livre Beige » de la Réserve fédérale publié mercredi.

Dans ce rapport sur la conjoncture de la première puissance économique mondiale, la banque centrale américaine ajoute que bon nombre d’entreprises conservent une opinion « positive » au sujet de leurs perspectives, tout en précisant que beaucoup s’inquiètent néanmoins du recours de l’administration Trump aux droits de douane.

Le président américain Donald Trump a instauré en mars des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium, après en avoir imposés sur les lave-linge et les panneaux solaires.

La Chine est prête à répliquer et le fera sans hésitation si les Etats-Unis se livrent à une escalade dans les tensions actuelles sur leurs relations commerciales, a déclaré la semaine dernière le ministère chinois du Commerce.

« D’après des remontées de plusieurs secteurs comme la fabrication de biens, l’agriculture et les transports, il y a une préoccupation au sujet des nouveaux droits de douane et/ou concernant ceux qui sont proposés », précise la Fed dans son rapport, qui couvre la période allant de mars à début avril.

Mais, hormis cela, l’économie semble suivre son cours et il y a des signes montrant que la baisse de l’impôt sur les sociétés entrée en vigueur en décembre commence à avoir des répercussions sur les dépenses et les investissements des entreprises, poursuit la Fed.

Certains « districts » de la Réserve fédérale ont fait état d’une vive hausse des prêts aux entreprises, à l’image du bond de 17% d’une année sur l’autre en la matière rapporté par la Fed de St-Louis.

Si cela est le prélude à un boom des investissements, la Fed serait confortée dans son volonté de relever encore deux fois, voire trois, ses taux d’intérêt cette année. La banque centrale, qui a opéré un tour de vis monétaire en mars, devrait observer le statu quo lors de sa prochaine réunion prévue dans deux semaines.

La hausse des prix est qualifiée de « modérée » sur un plan national, même si ceux de l’acier augmentent de manière « spectaculaire » du fait des droits de douane mis en place le mois dernier.

Certaines entreprises se sont à nouveau plaintes d’une pénurie de main d’oeuvre, notamment pour des postes hautement qualifiés dans l’ingénierie, les technologies de l’information et la santé.

Dans cetains cas, cela conduit à l’augmentation des salaires que la Fed appelle de ses voeux même si, au final, cette hausse est globalement restée « modeste ».

Le Livre Beige a été préparé par la Fed de Dallas sur la base de données recueillies jusqu’au 9 avril. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article