Disney au plus haut historique en Bourse en vue du lancement de sa plateforme de streaming

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Tandis que l’annonce de l’arrivée du géant des médias sur un segment de plus en plus disputé pénalise le cours du précurseur Netflix, l’action du groupe Walt Disney atteint une capitalisation de près de 230 milliards de dollars.

L’action de la Walt Disney Company bondissait de près de 10% vendredi à l’ouverture de Wall Street pour toucher un nouveau plus haut historique, après l’annonce du lancement prochain d’une plateforme de streaming vidéo, Disney+, qui tentera de rivaliser avec le géant Netflix.

Le titre prenait 10,01% à 128,09 dollars après trente minutes d’échanges, représentant une capitalisation boursière de pratiquement 230 milliards de dollars, un niveau encore jamais atteint par Disney – qui affiche un historique boursier de 62 ans.

La très attendue plateforme de streaming vidéo Disney+, future rivale de Netflix, sera disponible à partir du 12 novembre aux Etats-Unis à 6,99 dollars par mois, a annoncé le géant des médias et du divertissement jeudi, avant d’être progressivement étendue à d’autres régions du monde.

Le paysage médiatique « évolue tellement vite, le marché n’a jamais été aussi dynamique », a affirmé vendredi Bob Iger, le patron de Disney, sur la chaîne de télévision financière américaine CNBC.

De « La Reine des Neiges » à « Star Wars » en passant par des programmes originaux, cette plateforme, moins chère que Netflix, se positionnera dans un marché du streaming déjà très fourni mais qui continue son ascension à mesure que les consommateurs changent leurs habitudes, au détriment des offres traditionnelles des bouquets câble et satellite.

Ce marché est dominé par Netflix et ses 140 millions d’abonnés, mais Amazon est également présent via Prime Video, et Apple vient d’annoncer sa propre plateforme, Apple TV+, prévue pour cette année mais dont la date et la tarification restent confidentielles.

Au lendemain des annonces de Disney, Netflix était particulièrement pénalisé, cédant 2,8% en Bourse, voyant ainsi sa capitalisation reculer à 156 milliards de dollars « seulement ». Amazon affichait une petite progression (+0,32%) et Apple restait quasi-stable.

Disney dispose déjà d’une plateforme de streaming, ESPN+, dérivée de sa chaîne sportive ESPN.

(avec AFP)

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article