Grand débat : le groupe « Libertés et territoires » soumet ses propositions

Mots-clefs : , , , , , ,

Réforme de la fiscalité, revalorisation des « petites retraites », « moratoire » sur la fermeture des services publics… « Libertés et territoires » a adressé ses propositions à l’exécutif dans une première contribution d’un groupe de l’Assemblée au grand débat national, a-t-il annoncé jeudi.

Ce groupe hétéroclite du Palais Bourbon, qui rassemble dans ses rangs des anciens « marcheurs » et UDI-Agir, ou encore des élus de sensibilité radicale, a articulé cette contribution autour de quatre « priorités », dont la première réside dans une « nécessaire » réforme de la fiscalité « tant nationale que locale » pour permettre davantage de justice sociale, explique-t-il dans un communiqué.

Le groupe « minoritaire » préconise par ailleurs de mettre en place une réforme de la dépendance en revalorisant les petites retraites mais aussi en développant « de nouveaux outils de lutte contre la désertification médicale », tout en pérennisant « notre modèle de retraite par répartition ».

« Libertés et territoires » propose également « un moratoire sur la fermeture des services publics dans les territoires » et de mener un « double choc de déconcentration et de décentralisation » pour répondre à la crise des « gilets jaunes ».

Concernant la réforme des institutions, ces députés plaident pour « une nouvelle respiration démocratique » qui passe selon eux par la reconnaissance du vote blanc, l’instauration du vote obligatoire et un « assouplissement » du référendum d’initiative partagée.

Le groupe conclut en souhaitant que le Parlement soit « étroitement associé à la phase de restitution et de traduction des conclusions du grand débat », qui s’achève le 15 mars, et ce « dans une véritable démarche de co-construction avec le gouvernement ».

A ce propos, l’Assemblée nationale « se saisira des conclusions de la grande consultation pour qu’un grand débat s’y déroule aussi, sans doute au mois d’avril », avait indiqué son président Richard Ferrand (LREM) dans les colonnes du Journal du dimanche.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article