Hollande tout en défense

Mots-clefs : , ,

Le président de la République François Hollande s'adresse à la presse à l'Elysée, jeudi 18 septembre 2014. (AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK)Le président de la République François Hollande s’adresse à la presse à l’Elysée, jeudi 18 septembre 2014. (AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK)

Menace terroriste, conférence sur l’Irak, soutien aérien de la France, épidémie Ebola, crise en Ukraine… Les nouvelles internationales, si dramatiques, sont venues au secours du président de la République, qui était attendu au tournant. Difficile dans ce climat inquiétant de reprocher à François Hollande d’avoir relégué les sujets économiques au second rang au cours de cette conférence de presse. Mais quelle différence avec le dernier exercice du 14 janvier, où avait été lancé le pacte de responsabilité, où avait été scellée la priorité de l’action gouvernementale en direction des entreprises!

“Pas davantage”

Bien sûr le retour nécessaire des équilibres budgétaires a été rappelé, bien sûr “la France ne vas pas lever des impôts supplémentaires”, mais le président s’est surtout attardé sur 9 millions de contribuables qui allaient voir leur feuille d’impôt allégée. Bien sûr, “nous ne remettons pas en cause les 50 milliards d’économies”, mais “la France ne fera pas davantage parce que cela serait remettre en cause la croissance”. Et “ce serait une faute de réduire à marche forcée nos déficits”.

“Utiles”

Bien sûr, les reformes Schröder que certains veulent comme modèle pour la France sont intéressantes. Mais “qu’on ne nous demande pas de faire en cinq ans ce que nos amis allemands ont fait en dix ans. Nous devons faire les réformes, être plus compétitifs, être capables de changer un certain nombre de règles”. Et, pour que les choses soient bien claires, toutes les réformes “utiles” doivent être menées. “Utiles”…

Challenges.fr vous a offert cet extrait d’un article à lire dans ChallengeSoir

ChallengeSoirPour accéder à sa version intégrale et aux autres articles de notre rendez-vous quotidien avec l’actualité économique, abonnez-vous : 19,99€ seulement pour 1 an d’abonnement !

ChallengeSoir est disponible du lundi au vendredi dès 18h.

Découvrir gratuitement ChallengeSoir Partager

À lire aussi


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article