La Banque centrale mexicaine maintient son taux directeur à 8,25%, son plus haut historique

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

La Banque centrale mexicaine (Banxico) a maintenu jeudi son taux directeur à 8,25%, son maximum historique, devant l’instabilité qui pèse en matière d’inflation et le ralentissement de l’économie mexicaine.

L’évolution récente des prix ne présente pas « de changement significatif par rapport aux prévisions » a expliqué Banxico, qui souligne que la croissance « a montré un certain affaiblissement ».

La Banque centrale « continuera d’afficher une posture monétaire prudente » et suivra avec attention « les variations du taux de change », explique-t-elle dans son premier communiqué de l’année.

Cette annonce de Banxico intervient quelques heures après la publication des chiffres de l’inflation marqués en janvier par une décélération de 0,46 points de pourcentage à 4,37%, du fait de la baisse des prix de l’essence et de certains aliments, selon l’institut national de la statistique (INEGI).

Banxico a toutefois averti que certaines annonces récentes du gouvernement de Andres Manuel Lopez Obrador, comme l’augmentation du salaire minimal, pourraient générer « des pressions sur les coûts, touchant l’emploi et les prix ».

L’institution maintient sa perspective d’inflation à 3,5%, supérieure à l’objectif de 3%.

Banxico souligne également que l’« importante » décélération qu’a subi l’économie au quatrième trimestre de 2018 pourrait se poursuivre en début d’année du fait de facteurs externes, mais aussi des problèmes de distribution du carburant au Mexique et du blocage de certaines routes par un mouvement social d’enseignants dans l’Etat de Michoacan (ouest).

Le président Lopez Obrador, qui a pris ses fonction le 1er décembre, a lancé une offensive contre les vols de carburant – qui coûtent environ 3 milliards de dollars à l’entreprise publique Pemex. Cette offensive a provoqué des pénuries d’approvisionnement en essence dans certains Etats pendant plusieurs semaines.

Le Produit intérieur brut mexicain a augmenté de 2% l’an dernier et Banxico table sur une croissance comprise entre 1,8% et 2,8% cette année. Plus circonspects, les analystes du secteur privé anticipent une croissance de 1,8% en 2019.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article