La Bourse de Paris poursuit sa course dans le vert (+0,22%)

Mots-clefs : , , , , , ,

La Bourse de Paris a débuté en hausse (+0,22%) mardi, la bonne orientation de Wall Street aidant la place à poursuivre son ascension et à avancer doucement en direction des 5.200 points plus atteints depuis la mi-août.

A 09H12 (07H12 GMT), l’indice CAC 40 gagnait 11,50 points à 5.188,21 points. La veille, il avait fini sur un net rebond de 1,24%, tout comme Wall Street quelques heures plus tard grâce à un répit du côté de la Corée du Nord et de l’ouragan Irma.

« Les marchés ont salué hier l’absence de nouveau tir nord-coréen et l’affaiblissement de l’ouragan dévastateur, Irma. C’est donc un sentiment de soulagement qui l’a emporté », a observé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

« Cette semaine est considérée comme une semaine de transition. L’agenda est dépourvu d’indicateurs majeurs et les dernières annonces doivent être digérées par les investisseurs. Il n’en reste pas moins que la forte poussée des indices (…) est un signe encourageant » et « pour le CAC, le défi est maintenant de repasser au-dessus des 5.205 points », a-t-il complété.

Après un nouveau record de l’indice phare new-yorkais S&P 500, il y a un « sur-optimisme des investisseurs concernant l’environnement politique, économique et géopolitique global », ont également relevé les experts de Mirabaud Securities Genève en rappelant toutefois que « le coût cumulé (des ouragans) Harvey et Irma pourrait avoisiner les 250 milliards de dollars, soit le double du coût de Katrina en 2005 ».

En matière géopolitique, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté dans la nuit de lundi à mardi à l’unanimité et à l’initiative des États-Unis une nouvelle batterie de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant ses exportations de textile et réduisant ses approvisionnements en pétrole et en gaz.

« Le week-end n’avait pas donné lieu à de nouveaux événements, mais il n’est pas sûr que le régime nord-coréen ne se manifeste pas après cette nouvelle série de sanctions », a aussi souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

– Virbac décroche –

Du côté des indicateurs, les publications sont peu nombreuses. Le rapport mensuel de l’Opep sur le pétrole est attendu tout comme l’inflation en Grande-Bretagne.

Sur le terrain des valeurs, Crédit Agricole prenait 0,70% à 15,13 euros, soutenu par l’annonce de la vente de la banque saoudienne Saudi Fransi pour 1,3 milliard d’euros.

Virbac à l’inverse souffrait fortement (-9,35% à 138,20 euros) de la révision à la baisse de ses prévisions annuelles de chiffre d’affaires et de marge opérationnelle, compte tenu d’une reprise de son activité commerciale « plus lente que prévu » aux Etats-Unis.

Vivendi perdait 0,37% à 20,35 euros. Le géant des médias Vivendi a réalisé un emprunt obligataire de 850 millions d’euros, à échéance 7 ans et assorti d’un coupon de 0,875%.

Onxeo était suspendu après l’annonce que l’étude de phase III de son médicament Livatag dans le cancer du foie n’avait pas atteint son objectif principal.

Vranken Pommery refluait de 1,67% à 23,60 euros dans la foulée de l’annonce d’une légère réduction de sa perte nette au premier semestre.

Assystem bondissait de 4,81% à 31,81 euros, grâce à un bénéfice net consolidé en hausse de 36,2% sur le premier semestre.

Sodexo bénéficiait (+1,32% à 103,55 euros) d’un relèvement de sa recommandation à « acheter » par Citi.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article