La Bourse de Paris termine dans le vert, espoirs d'apaisement des tensions commerciales (+0,54%)

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

La Bourse de Paris a terminé dans le vert mardi (+0,54%), effaçant la quasi totalité de ses pertes de la semaine dernière, les investisseurs ayant chassé les bonnes affaires et retrouvé le goût du risque avant la reprise du dialogue sino-américain.

L’indice CAC 40 a pris 28,95 points pour clôturer à 5.408,60 points, dans un volume d’échanges faible, de 2,5 milliards d’euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,65%.

Après avoir ouvert en légère baisse, la cote parisienne a rapidement inversé la tendance et repassé la barre des 5.400 points.

« Le CAC 40 a poursuivi son rebond technique, qui est favorisé par les valeurs les plus en retard comme les bancaires », a commenté auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion. « Il s’agit typiquement d’une séance de rattrapage et de chasse aux bonnes affaires sur des titres qui avaient beaucoup baissé », a-t-il ajouté.

Un contexte géopolitique plus apaisé a également permis aux investisseurs de retrouver le goût du risque.

« Le marché est sensible à la reprise du dialogue entre les autorités chinoises et américaines et espèrent qu’il en sortira quelque chose de positif », a estimé M. Larrouturou.

Une délégation chinoise se rendra mercredi et jeudi aux Etats-Unis afin de renouer le dialogue. Il s’agit des premières discussions du genre depuis le début de la guerre commerciale que se livrent les deux premières puissances mondiales.

Si le président américain Donald Trump a indiqué ne « pas en attendre grand chose », Pékin a assuré mardi « garder espoir » sur l’issue de ces pourparlers.

Valeurs pétrolières recherchées

En ce début de semaine calme, l’agenda était dégarni au niveau des indicateurs.

Du côté des valeurs, la plupart des titres ont évolué dans le vert.

Les valeurs pétrolières ont gagné du terrain, aidées par la remontée des cours du baril. TechnipFMC a terminé en tête du CAC 40 (+2,60% à 25,30 euros), tandis que Total a pris 0,59% à 53,21 euros et Vallourec 2,82% à 4,96 euros.

Crédit Agricole a terminé en hausse de 0,76% à 11,91 euros, malgré l’amende de 4,3 millions d’euros infligée la veille par la Banque centrale européenne pour une infraction aux règles de déclaration de ses fonds propres.

Les autres banques ont elles aussi progressé, comme Société Générale (+1,29% à 35,71 euros) et BNP Paribas (+1,17% à 51,78 euros).

Comme la veille, les valeurs minières se sont appréciées, à l’image d’ArcelorMittal (+1,19% à 25,94 euros) et d’Eramet (+4,35% à 79,15 euros).

Air France-KLM a poursuivi son rebond (+1,97% à 9,13 euros), effaçant ses pertes de vendredi après la nomination de son nouveau patron, le Canadien Benjamin Smith.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article