La Bourse du Brésil bat des records après l'intronisation de Jair Bolsonaro

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Intronisé mardi, le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro plaît décidément aux marchés. La Bourse de Sao Paulo avait déjà bien réagi à son élection le 26 octobre dernier, elle a cette fois-ci clôturé à un nouveau plus haut historique.

Un véritable plébiscite des marchés. L’Ibovespa – indice vedette de la Bourse de São Paulo -s’est envolé de 3,56 % mercredi à la clôture après l’arrivée au pouvoir du nouveau président d’extrême droite Jair Bolsonaro et de son gouvernement, passant pour la première fois de son histoire au-dessus des 90.000 points. À noter que ce n’était pas le jour de l’intronisation du nouveau président brésilien puisque la Bourse était fermée mardi 1er janvier. Pour rappel, l’Ibovespa s’était déjà adjugé 5% après le premier tour de l’élection présidentielle qui avait placé, avec une avance confortable, Jair Bolsonaro en tête du scrutin.

L’objectif déclaré du président auto-proclamé « anti-système » : « remettre le Brésil debout » après plusieurs années de crise politique et économique. Malgré un gouvernement majoritairement composé de personnalités inexpérimentées, les marchés s’avèrent optimistes quant à l’arrivée de mesures libérales destinées notamment à lutter contre l’envolée de l’endettement de l’État brésilien (passé de 57% du PIB en décembre 2014 à 74,5% en janvier 2018). Les marchés espèrent en outre que le nouveau gouvernement pourra relancer la première économie latino-américaine qui reste atone, après deux années de récession historique (2015-2016).

Réforme des retraites

Figure centrale du gouvernement et véritable bras droit de Jair Bolsonaro, qui admet ne rien connaître à l’économie, Paulo Guedes sera chargé de mettre en oeuvre le programme libéral du successeur de Michel Temer. Le ministre de l’Économie – ainsi que des Finances, de l’Industrie, du Travail en charge des politiques de l’emploi, du Commerce et de la Planification, rien que ça – a été formé à Chicago, dans une université privée réputée pour son enseignement libéral. Pendant son investiture, il a déclaré que « la réforme des retraites était le premier et le plus grand défi » du nouveau gouvernement. « Une importante réforme des retraites nous permettra d’obtenir dix années de croissance », a même estimé l’économiste qui défend une économie dans laquelle l’interventionnisme étatique doit être réduit au strict minimum.

Juste après l’intervention du ministre, qui a répété les « trois piliers » de sa politique : retraites, réforme fiscale et privatisations, l’Ibovespa de la Bourse de São Paulo a bondi pour achever la séance à 91.012 points. La progression de la Bourse a notamment été portée par les entreprises d’Etat qui pourraient être privatisées. Les actions d’Electrobras, entre autres, se sont envolées de plus de 20%.

Dans la foulée, le premier décret signé par le président fixait le nouveau salaire minimum à 988 reais, un montant légèrement inférieur aux 1.006 reais prévus par son prédécesseur dans le budget de 2019 mais supérieur au salaire minimum actuel de 954 reais.

Rapprochement avec Washington

Parfois surnommé le « Donald Trump brésilien », Jair Bolsonaro a rencontré mercredi le secrétaire d’État américain Mike Pompeo qui avait représenté le président Donald Trump à son investiture. L’occasion pour Brasilia de confirmer sa volonté de s’aligner sur Washington .

« Nous pensons qu’il y a une opportunité entre les présidents Trump et Bolsonaro et nos deux équipes de créer une (relation) réellement transformée entre nos deux nations », a déclaré Mike Pompeo à l’issue de la réunion de mercredi. « Les États-Unis sont prêts à travailler à vos côtés », à la fois « sur le plan économique et sur celui de la sécurité » a-t-il ajouté. Il a également évoqué une « opportunité de travailler ensemble contre les régimes autoritaires », en allusion à Cuba et au Venezuela, faisant par ailleurs une référence à peine voilée à la nécessité de freiner l’expansionnisme chinois.

Quentin Soubranne – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article