LAFARGEHOLCIM LTD : Résultat net plombé par les dépréciations, mais stratégie conforme

Mots-clefs : , , , , , ,

LafargeHolcimLafargeHolcim

(Tradingsat.com) – LafargeHolcim évoluait sous pression vendredi matin, affichant la plus forte baisse du CAC40 avec une baisse de près de 4% (-3,8% à à 46 euros à 10h10) à la suite de la publication des résultats annuels du groupe cimentier.

Le chiffre d’affaires de LafargeHolcim a augmenté de 4,7 % en 2017 sur base comparable, en particulier grâce à une croissance des volumes de ciment, tandis que k’Ebitda sous-jacent a atteint 5 990 millions de francs suisses sur l’exercice, en hausse de +6,1%.

Plombé par des dépréciations d’actifs, le résultat net plonge en revanche à -1 675 millions de francs suisses, contre un bénéfice de +1 791 millions de francs suisses en 2016.

« Les résultats 2017 sont pénalisés par des dépréciations, mais l’Ebitda est en ligne avec les attentes », notent les analystes d’Oddo BHF, alors que le groupe prévoyait pour 2017 une hausse de 5 à 7 % de son Ebitda.

Préférant retenir les points positifs de la publication, le broker confirme sa recommandation « Achat » sur LafargeHolcim.

« Sur le quatrième trimestre, toutes les zones offrent une croissance organique solide à l’exception de l’Afrique Moyen Orient », fait-il remarquer, alors que « comme attendu, le nouveau management a dévoilé sa stratégie pour 2022 », baptisée « Building for Growth ».

Celle-ci est casée sur « quatre facteurs de valeur » : Croissance, Simplification & Performance, Solidité financière et Vision & Collaborateurs. Elle vise à atteindre quatre objectifs financiers.

LafargeHolcim compte afficher sur cette période une croissance annuelle de 3 à 5 % du chiffre d’affaires, une croissance annuelle de l’Ebitda sous-jacent d’au moins 5 %, une amélioration du cash-flow libre à plus de 40 % de l’Ebitda sous-jacent, ainsi qu’une amélioration du retour sur capital investi à plus de 8 %.

Pour 2018, le groupe table sur une croissance du chiffre d’affaires de 3 à 5 % et sur une hausse plus que proportionnelle de l’Ebitda sous-jacent d’au moins 5 % sur base comparable.

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article