L’avis d’investisseurs expérimentés sur la crise boursière

Mots-clefs : , , , ,

Quelle évolution des cours à moyen terme ? Peut on envisager une fin durable de la baisse ? Nous avons interrogé 6 investisseurs parmi les mieux classés au classement du concours boursier permanent Boursematch.com.

Levadeur (Classement Boursematch: 2e – Perf +382.09%)
“…Mon scénario privilégié est cependant celui d’une véritable chute..”

Un principe empirique concernant l’évolution des systèmes dynamiques tels que la bourse est la loi de Murphy (variante entre autres de la loi de l’emmerdement maximal ou de la loi de la tartine beurrée), dont un énoncé très général est le suivant : “S’il y a plus d’une façon de faire quelque chose, et que l’une d’elles conduit à un désastre, alors il y aura quelqu’un pour le faire de cette façon.”. À l’heure actuelle, au vu des multiples tentatives pour sauver de la déroute un système en faillite, on en déduira aisément que l’on court à la catastrophe. Je pense donc que les indices devraient baisser jusqu’à des niveaux insoupçonnés, et pour longtemps. De forts rebonds intermédiaires sont à prévoir, ce qui rend difficiles des estimations chiffrées à moyen terme (3 mois – 6 mois) ; cependant, je ne serais pas étonné de trouver un CAC40 à 1500 points (voire plus bas) aux alentours de septembre/octobre 2009, en attendant une chute plus sévère encore. Je recommande donc la plus extrême prudence, d’autant plus que cette perspective n’est pas à l’abri d’une action d’un type nouveau créant une autre bulle spéculative, telle celle démarrée en 2003 et s’achevant actuellement. Mon scénario privilégié est cependant celui d’une véritable chute, permettant une redistribution des rapports de force dans le monde et une reconstruction sur des bases assainies : car oui, je suis optimiste !

Hinault (Classement Boursematch: 17e – Perf +148.89%)
“…La bourse va rester baissière jusqu’à fin 2010 au moins et ramener le CAC au niveau du début des années 90 soit autour de 1700 points….”

Je suis assez pessimiste. Globalement la crise est une crise de la dette (surendettement généralisé depuis 40 ans de l’ensemble des agents économiques, ménages, états, organismes publics, entreprises, investisseurs etc….). Il ne faut pas croire que l’on va réussir à delevereager en 1 ou 2 ans, 40 ans d’excès. Ce deleverage va continuer encore et entrainer une déflation monstrueuse commencée en 2007 (actions-60%, obligation -40%, immobilier France -10 à 15% déjà etc.). Donc la bourse va rester baissière jusqu’à fin 2010 au moins et ramener le CAC au niveau du début des années 90 soit autour de 1700 points. Les politiques Keynésiennes des états sont complètement impuissantes à enrayer cette baisse (cf. même politique menée par le Japon dans les années 90. La valeur des actifs a été divisée par 7 en moyenne. Cela nous laisse de la marge). Je souhaite très sincèrement me tromper !

Gecko (Classement Boursematch: 44e – Perf +34.66%)
“…je pense que le potentiel de baisse est aujourd’hui bien épuisé….”

Je ne pense pas, contrairement à beaucoup, que nous irons beaucoup plus bas. J’anticipe alors une baisse de la volatilité et une stabilisation sur les niveaux 2400-2500. Bref, au total je pense que le potentiel de baisse est aujourd’hui bien épuisé. La fin du règne des ATistes devrait d’ailleurs être imminente. Le 2e semestre sera à mon avis non seulement la fin de la gestion indicielle mais surtout le début d’une longue période de retour à une gestion value où les stocks pickers redeviendront rois.
A plus long terme, je pense que le meilleur moyen de sortir de la crise de la dette sera l’inflation, car c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures recettes ! Si ce scénario se confirme, il sera alors temps de jouer les valeurs les plus endettées (et les plus massacrées) afin de se couvrir contre le risque inflationnel.

Mardukblood (Classement Boursematch: 16e – Perf +120.41%)
“…Je vois un potentiel support sur un arc de fibonacci vers 2500/2550 pts….”

Je vois le cac 40 continuer sa chute à moyen terme, c’est à dire sur les trois prochains mois. A mon sens, on a brisé un support important situé à 2832 pts. Je vois un potentiel support sur un arc de fibonacci vers 2500/2550 pts.

Je n’ai aucune idée du plancher. D’ailleurs j’estime ne pas être en mesure d’affirmer avec conviction une tendance au delà de 3 mois.

Nakama (Classement Boursematch: 64e – Perf +33.92%)
“…je cherche “seulement” à sélectionner des valeurs qui vont surperformer le CAC sur la durée… donc si le CAC baisse, j’essaie juste de baisser moins que le CAC….”

La baisse cesse régulièrement pour quelques jours, voire quelques semaines, avant de reprendre de plus belle… et ce depuis la fin du cycle haussier… quant au point bas qui marquera le début d’une reprise durable… ben je pense là aussi que le prévoir avec précision est impossible… par contre chacun peut toujours s’amuser à essayer… si c’était facile ça se saurait, les plus grosses fortunes mondiales serait celles des traders les plus clairvoyants capables d’acheter puis revendre des options sur indices au meilleur moment pendant des années… de mon coté je cherche “seulement” à sélectionner des valeurs qui vont surperfomer le CAC sur la durée… donc si le CAC baisse, j’essaie juste de baisser moins que le CAC… et si il monte j’essaie de monter plus vite… pour le coup ça me parait humainement atteignable, et rentable sur le LT… et ça suffit largement à m’occuper !

Marc.Cortes (Classement Boursematch: 9e – Perf +227.19%)
“…Le point bas pourrait être touché que dans plusieurs années….”

Si la question concerne la baisse généralisée des marchés internationaux débutée en juillet 2007, alors je serais très pessimiste. La pression vendeuse reste très forte. A mon avis, on nous dit pas tout sur l’importance et la justification de cette baisse et le pire reste encore à venir surtout si l’on casse le plus bas de 2003 à 2400 pts sur la CAC, ce qu’a déjà fait le NIKKEI, le DJ et le S&P 500. Dans ces conditions, le point bas pourrait être touché que dans plusieurs années. N’oublions pas que le Japon ne s’est pas encore remis de sa bulle spéculative de 1990, il y a 19 ans déjà…
Si la question est à plus court terme , on pourrait éventuellement connaitre un rebond technique vers les 3000 points maxi , aussi longtemps que le cac ne passera pas sous les 2400 pts.

Partager cet article