Le communiqué du Comité monétaire de la Fed (verbatim)

Mots-clefs : , , ,

Voici le communiqué publié par le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) après sa réunion mardi et mercredi à Washington (Traduction de l’AFP).

« Les informations reçues depuis que le FOMC s’est réuni en mars indiquent que le marché du travail a continué de se renforcer et que l’activité économique a progressé à un rythme modéré. Les gains en terme d’emplois ont été forts en moyenne ces derniers mois et le taux de chômage est resté bas. Les récentes données suggèrent que la croissance des dépenses des ménages s’est modérée par rapport à leur forte performance du 4e trimestre alors que les investissements des entreprises ont continué de croître solidement.

Sur une base de 12 mois, tant l’inflation générale que l’inflation pour des produits autres que l’alimentation et l’énergie se sont rapprochées de 2%. Les mesures de compensation de l’inflation basées sur le marché restent basses et les mesures de l’inflation de long terme basées sur des enquêtes ont, au final, peu changé.

Conformément à la mission qui lui est fixée par la loi, le Comité cherche à favoriser le plein emploi et la stabilité des prix.

Le Comité continue de s’attendre à ce qu’avec de nouvelles mesures graduelles d’ajustement de la politique monétaire, l’activité économique s’accélère à un rythme modéré à moyen terme et les conditions du marché du travail resteront solides. L’inflation sur une base de 12 mois devrait se rapprocher de l’objectif symétrique du Comité de 2% à moyen terme.

Les risques sur les perspectives économiques semblent globalement équilibrés.

Au vu des conditions actuelles et à venir du marché du travail et de l’inflation, le Comité a décidé de maintenir le taux de l’argent au jour le jour entre 1,50% et 1,75% pour les fonds fédéraux. La politique monétaire restera accommodante, soutenant ainsi les solides conditions du marché du travail et un retour durable à l’objectif de 2% d’inflation.

Afin de déterminer le moment et l’ampleur de futurs ajustements du niveau des taux sur les fonds fédéraux, le Comité prendra en compte les conditions économiques réelles et attendues en fonction de ses objectifs d’emploi maximum et d’une inflation de 2%. Cet examen prendra en compte une large palette d’informations, comprenant des mesures des conditions sur le marché du travail, des indicateurs des pressions inflationnistes, des attentes au sujet de l’inflation et des estimations sur les développements financiers et internationaux. Le Comité surveillera étroitement l’évolution actuelle et attendue de l’inflation au regard de son objectif symétrique d’inflation. Le Comité s’attend à ce que les conditions économiques évoluent d’une manière qui demandera de nouveaux ajustements graduels dans le niveau des fonds fédéraux. Les fonds fédéraux vont rester probablement, pour un certain temps, sous les niveaux qui devraient être les leurs à long terme. Mais la trajectoire des fonds fédéraux dépendra des perspectives économiques dont témoigneront les statistiques économiques.

Ont voté en faveur des mesures de politique monétaire du FOMC : Jerome Powell, président; William Dudley, vice-président; Thomas Barkin, Raphael Bostic, Lael Brainard; Loretta Mester; Randal Quarles et John Williams.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article