Le cours de l’or plombé par l’attente d’une hausse imminente des taux de la Fed

Mots-clefs : , , , , , , ,

Après avoir suivi une pente descendante tout au long de la semaine le cours de l’or aura atteint vendredi son plus bas niveau depuis fin janvier, s’échangeant à 1.194,93 dollars l’once.

Le précieux métal aura été pénalisé par la vigueur du dollar, laquelle se trouve renforcée par des propos de la Réserve fédérale américaine laissant entendre que la hausse de ses taux directeurs serait imminente.

Les marchés semblent désormais tabler sur un relèvement des taux lors de la prochaine réunion de la Fed courant mars, mettant ainsi la pression sur le cours de l’or.

Or, une telle décision de la Réserve fédérale US conduirait de facto à rendre le dollar plus rémunérateur tout en détournant les investisseurs du précieux métal et de ses qualités de valeur refuge. De surcroît, l’or deviendrait moins attractif du fait de son renchérissement, son cours étant libellé en dollar.

Selon certains analystes, la corrélation entre prix de l’or et probabilité d’une hausse des taux d’intérêt atteint désormais un niveau extrêmement élevé. Ils estiment également que le cours du métal jaune pourrait chuter à nouveau dans les prochains mois, la Fed étant susceptible de relever ses taux à plusieurs reprises durant l’année.

D’autres analystes tablent néanmoins sur un possible rebond de l’or, considérant que le cours actuel a d’ores et déjà intégré la hausse des taux. De de fait, ils ne s’attendent pas à une baisse supplémentaire des prix. Au contraire, selon eux, le niveau relativement bas des prix observé à l’heure actuelle peut être vu comme une véritable opportunité pour les investisseurs pour acquérir à moindres coûts un placement permettant de se préserver des incertitudes du marché.

A noter toutefois que la demande d’or est en baisse chez les deux principaux acheteurs d’or physique, l’Inde et la Chine. La réforme de démonétisation en Inde et les changements de consommation observés en Chine devrait engendrer un maintien du phénomène durant l’année 2017.

Au final, au fixing du soir vendredi, l’once d’or aura terminé à 1.202,65 dollars sur le London Bullion Market, contre 1.226,50 dollars en fin de semaine dernière.

Sources : AFP, LBM

Elisabeth Studer – 12 mars 2017 – www.leblogfinance.com

Le Blog Finance

Partager cet article