Le cours du cacao dégringole de plus belle

Mots-clefs : , , ,

Miniature de l'image pour cacao-chocolat.jpgAlors que certains chocolatiers peinent à écouler leurs marchandises de Noël, la crise ne favorisant pas leurs affaires, le cours du cacao n’en finit plus de chuter. Les prix sont même tombés au plus bas depuis trois ans.

Une offre pléthorique en provenance d’Afrique continue en effet de plomber les cours.

Jeudi, la tonne de cacao a chuté jusqu’à 1347 livres à Londres et 2078 dollars à New York, atteignant des niveaux qui n’avaient plus été vus depuis novembre 2008.

Les prix ont ainsi perdu près de 45% depuis les recors observés au mois de mars. Durant les quatre dernières semaines qui viennent de s’écouler, ils auront chuté de plus de 20%.

Ironie du sort, alors que l’offre inonde les marchés, la demande se fait plus rare en zone euro, laquelle représente tout de même 40% de la consommation mondiale de cacao.

A noter en effet qu’un excédent de production record de 341 000 tonnes sur le marché mondial a pu être observé à la fin de la saison dernière, en septembre.

Parallèlement, la Côte d’Ivoire, premier exportateur mondial, table sur une récolte importante de 1,43 million de tonnes en 2011-2012, d’un niveau légèrement inférieur au record observé l’année précédente, à 1,5 million de tonnes.

Néanmoins, certains spécialistes estiment que la chute des cours pourrait à terme permettre de stimuler la demande.

Au final, sur le Liffe de Londres, la tonne de cacao pour livraison en mars valait 1337 livres vendredi en fin d’après-midi contre 1466 livres la semaine précédente à la pause méridienne.

Parallèlement, sur le NYBoT-ICE américain, le contrat pour livraison en mars valait 2082 dollars la tonne contre 2290 dollars la semaine dernière.

Sources : AFP, ats

Le Blog Finance

Partager cet article