Le cours du café porté par des craintes concernant la production brésilienne

Mots-clefs : , , , , ,

Le cours du café aura progressé cette semaine, porté par des craintes sur la qualité de la récolte du Brésil, pays leader en terme de production caféière.

Si la semaine dernière, le prix de l’arabica était tombé à un plus bas en quatre mois, son cours s’est redressé ces derniers jours, grimpant même mercredi à son niveau le plus élevé en quatre semaines, s’échangeant à 183,30 cents la livre.

Parallèlement, le cours du robusta, qui s’était stabilisé la semaine dernière, aura également suivi une tendance haussière, son prix grimpant même vendredi à 2060 dollars la tonne, ce qui correspond à son niveau le plus élevé en cinq semaines.

Les investisseurs s’inquiètent tout particulièrement de la sécheresse exceptionnelle qui a frappé le Brésil en début d’année, période cruciale pour le développement des fruits des caféiers.

Des craintes accrues par les informations fournies par la Conab, une agence du ministère brésilien de l’Agriculture, selon laquelle la production brésilienne de café devrait s’établir à 44,6 millions de sacs en 2014, représentant le cas échéant une baisse de 9,33% par rapport à 2013.

Au final, sur le Liffe de Londres, vendredi, la tonne de robusta pour livraison en septembre valait 2.026 dollars à la cloture, contre 1.978 dollars en fin de semaine dernière.

Parallèlement, à New York, la livre d’arabica pour livraison en septembre valait quant à elle 181,30 cents, contre 170,50 cents le vendredi précédent.

Sources : AFP, Liffe

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 29 juin 2014

A lire également :

2013 : année sombre pour le cours du café

. Café : les exportations d’Amérique latine en baisse

. Le cours du café régresse alors que le risque de pénurie s’estompe


Le Blog Finance

Partager cet article