Le cours du sucre au plus bas depuis 3 ans

Mots-clefs : ,

Le cours du sucre a atteint cette semaine des niveaux plus bas qui n’avaient plus été observés depuis 3 ans.

Si les semaines précédentes, les craintes qu’une utilisation accrue de la canne à sucre en provenance du Brésil ne soit orientée vers la production d’éthanol, les tensions se sont atténuées ces derniers jours, les investisseurs s’attendant  désormais à  des volumes pléthoriques issus de l’agriculture brésilienne. Elément de nature à alimenter  l’excédent de sucre sur le marché.

Attirés par les profits plus avantageux issus de la filière des biocarburants, les raffineurs de canne à sucre brésiliens tentent ainsi de bénéficier au maximum des réductions des taxes sur l’éthanol, progressivement mises en place. Une situation qui, le cas échéant, pourrait soutenir le cours du sucre en limitant l’offre disponible sur les marchés.

Néanmoins, l’Organisation internationale du sucre (ISO) a estimé mercredi que l’excédent de l’offre mondiale devrait atteindre environ 10 millions de tonnes sur la saison 2012/2013 (laquelle devrait prendre  fin en septembre). Une annonce à l’effet d’autant plus baissier que les prévisions précédentes ne s’élevaient qu’à 8,5 millions de tonnes.

C’est ainsi que les prix auront chuté mercredi  à 474,10 dollars la tonne à Londres et 16,81 cents la livre jeudi à New York.  Des niveaux aussi bas n’avaient pas été enregistrés   depuis respectivement juin et juillet 2010.

Au final, sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en août valait 477,90 dollars vendredi à la pause méridienne contre 488,30 dollars en fin de semaine dernière.

Parallèlement sur  le NYBoT-ICE américain, la livre de sucre brut pour livraison en juillet valait quant à elle 16,94 cents contre 17,58 cents sept jours le  vendredi précédent.

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 19 mai 2013


Le Blog Finance

Partager cet article