Le gaz baissera tous les mois pour calmer les gilets jaunes

Mots-clefs : , , , , , ,

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a détaillé vendredi les baisses des tarifs réglementés de gaz par Engie jusqu’en juin 2019, l’une des mesures annoncées par le gouvernement pour tenter d’apaiser le mouvement des « gilets jaunes ». Le tarif réglementé pour un client moyen chauffé au gaz naturel va diminuer de 0,73% en février, rester stable en mars, puis de nouveau baisser de 1,91% en avril, de 0,6% en mai et de 0,45% en juin, selon un communiqué du ministère.

Pour janvier, un recul moyen de 1,9% du prix réglementé du gaz avait déjà été annoncé le 13 décembre par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), grâce notamment au gel de la Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN). Pour les cinq mois suivants, le gouvernement avait demandé le 16 décembre à Engie de mener une « opération de couverture » sur les volumes de ventes aux tarifs réglementés, afin de garantir qu’ils n’augmenteraient pas sur cette période.

Un arrêté réglementera le tarif d’Engie

Les tarifs réglementés d’Engie, appliqués à près de 4,5 millions de foyers français, varient habituellement d’un mois sur l’autre en fonction des coûts liés aux approvisionnements en gaz, aux infrastructures et à la commercialisation ainsi qu’à diverses taxes. « Un arrêté sera publié en janvier 2019 pour le nouveau tarif d’Engie puisse entrer en vigueur à compter du 1er février 2019 », après consultation du Conseil supérieur de l’énergie et de la CRE, détaille encore le ministère dans son communiqué.

(Avec AFP)

Challenges en temps réel : Entreprise

Partager cet article