Le point sur la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge

Mots-clefs : , , ,

Un train a déraillé vendredi 12 juillet au soir dans l’Essonne, à Brétigny-sur-Orge, les autorités redoutant de “nombreuses victimes”, a-t-on appris de sources concordantes, sans plus de détails dans l’immédiat. 

“On a déclenché le plan ‘nombreuses victimes’, le plan rouge”, a indiqué à l’AFP la préfecture sans plus de détails. Le ministère de l’Intérieur a confirmé cet accident ferroviaire, sans être en mesure de donner un bilan dans l’immédiat. 

Le plan rouge, qui a été déclenché à 17h23, est “destiné à organiser” les secours en cas “d’événement provoquant un nombre élevé de victimes”, selon le site du ministère de l’Intérieur.

“Le train est arrivé en gare à grande vitesse. Il a été séparé en deux pour une raison encore inconnue. Une partie du train a continué à rouler tandis qu’une autre s’est couchée sur le flanc sur le quai”, a indiqué une source policière, selon qui il y a “apparemment une personne décédée”.

Selon une source policière, le train est un Paris-Limoges qui circulait sur le tracé de la ligne du RER C.
Le site de la gare de Brétigny-sur-Orge fait état du “déraillement d’un train Intercité”, sans plus de détail.

(avec AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article