Le prodige norvégien Erling Haaland fait flamber le Borussia Dortmund en Bourse

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Haaland pourrait rapporter gros au BVB, le titre du club de foot grimpe à Francfort

(BFM Bourse) – S’il a fait du mal au Paris-Saint-Germain en inscrivant un doublé lors du match aller des huitièmes de finale de Ligue des champions, le nouveau joyau du football mondial a en revanche propulsé le titre du Borussia Dortmund -qui l’a recruté en décembre- à un sommet depuis octobre dernier.

Recruté au sein du club autrichien Red Bull Salzbourg pour la modique (en comparaison avec les 180 millions d’euros déboursés par le PSG pour attirer Kylian Mbappé à l’été 2018) somme de 20 millions d’euros le 30 décembre dernier, Erling Haaland vaut déjà trois fois plus, selon le site collaboratif Transfermarkt, qui évalue à 60 millions d’euros le prix de son contrat qui court jusqu’en juin 2024.

Il faut dire que la nouvelle sensation du football mondial, né en juillet 2000, n’a pas traîné pour mettre tout le monde d’accord. Depuis son arrivé dans la Ruhr, il a disputé sept matchs avec les Jaune et Noir du Borussia Dortmund et marqué… onze buts, dont deux contre le Paris Saint-Germain à l’occasion du huitième de finale de Ligue des champions, match aller au cours duquel il a par ailleurs fait très forte impression.

À la Bourse de Francfort, “l’effet Haaland” s’est rapidement fait ressentir sur le cours de l’action Borussia Dortmund (BVB), qui a pris 3% à 8,75 euros le jour de l’annonce du transfert. Rebelote le lundi 20 janvier lorsque le titre BVB a gagné 3,75% (à 8,98 euros en clôture) deux jours après le premier triplé du précoce norvégien en Bundesliga (championnat allemand). Et le cours a encore progressé de 2,6% au lendemain du match contre le PSG, bouclant la séance de mercredi à 9,06 euros. Un nouveau gain de 3,7% vendredi permet au titre de renouer avec un sommet depuis mi-octobre 2019.

L’arrivée de Erling Haaland -qui s’était déjà fait remarquer en mai 2019 en inscrivant un nonuplé (9 buts) lors d’une rencontre entre la Norvège et le Honduras qui s’était soldée par un cinglant 12 à zéro à la Coupe du monde des moins de 20 ans- a de quoi réjouir les investisseurs.

Non seulement l’attaquant racé pourrait être déterminant sur le pré lors de la fin de saison à enjeux (encore engagé en Ligue des champions, le BVB est en outre à seulement quatre points seulement du leader du championnat d’Allemagne, le Bayern Munich) mais il devrait donc également rapporter une jolie plus-value.

Et ce, malgré les commissions versées aux deux intermédiaires, le redoutable agent Mino Raiola et le propre père d’Erling Haaland. Ces commissions auraient atteint… 25 millions d’euros selon la presse italienne. Après d’âpres négociations avec l’entourage du joueur, le club allemand est parvenu à fixer la clause de cession de l’attaquant à 75 millions d’euros, ce qui signifie que le BVB fera une plus-value d’au moins 30 millions d’euros sur sa pépite norvégienne. Et potentiellement beaucoup plus, à la vue du phénomène qui semble éclore actuellement…

Quentin Soubranne – ©2020 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article