Le protectionnisme de Trump menace d’affaiblir les Etats-Unis selon Hollande

Mots-clefs : , , , , , ,

Comme quoi il y a quelques avantages à être un Président de la république au mandat finissant : pouvoir dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Emboîtant le pas à de nombreux analystes, François Hollande a estimé vendredi que les mesures protectionnistes prônées par Donald Trump pénaliseront l’économie américaine.

S’exprimant dans la cadre d ‘un discours prononcé dans la Drôme, le chef de l’Etat a indiqué qu’en matière de haute technologie, la France n’avait à craindre « aucun pays et même aucune barrière douanière« .

« Je vois qu’il y a un certain nombre de pays, un notamment qui veut rétablir un certain nombre de protections, à tort – à tort pour son économie d’abord – mais on voit bien qu’il y a des produits qui de toute façon seront nécessaires à l’économie du monde », a-t-il ajouté, pointant du doigt sans le nommer les Etats-Unis de Donald Trump.
Nombre d’analystes estiment eux aussi que le secteur de l’automobile US et son électronique grand public subiraient un violent choc si le nouveau président américain dénonçait – comme il l’a promis lors de sa campagne électorale – des accords internationaux tels que l’Alena (Accord de libre-échange avec le Mexique et le Canada  ratifié en 1993 par Bill Clinton).

Donald Trump a également exercé de multiples pressions sur les entreprises américaines et étrangères pour qu’elles relocalisent  leur production sur le territoire américain. Sans parler de sa ferme volonté de construire un mur à la frontière avec le Mexique,  proposant de le  financer via des droits de douane sur les importations d’origine mexicaine … qui seraient donc payés par les consommateurs américains.

Reste que le locataire de la Maison Blanche a d’ores et déjà signé un décret officialisant la sortie des Etats-Unis du Partenariat transpacifique (TPP), un accord commercial conclu par l’administration Obama avec plusieurs pays asiatiques. Décision que certains analystes estiment d’autant plus absurde que cette alliance permet d’asseoir  la domination commerciale des Etats-Unis autour du Pacifique contre la Chine. Selon le sénateur républicain John McCain, ce retrait  »est une erreur grave. Cela va offrir une ouverture à la Chine pour réécrire les règles économiques au détriment du travailleur américain ».

Sources : AFP, Le Monde, Reuters

Elisabeth Studer – 11 février 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Quand Trump menace Toyota de ses foudres douanières … et se trompe

GM : Trump menace de taxer les importations, remettant en cause l’ALENA

Menaces de Trump envers Toyota : le Japon monte au créneau

Le Blog Finance

Partager cet article