Le responsable du Trésor US pour la lutte contre le terrorisme …. désormais no 2 de la CIA

Mots-clefs : , , , ,

Où l’on reparle de terrorisme … en y associant le monde de la finance. Le tout aux Etats-Unis, et en un moment bien particulier.

Alors que la France est sous un état de choc face au chaos régnant après l’attentat perpétré dans les locaux de Charlie hebdo, le président américain Barack Obama a choisi David Cohen, haut fonctionnaire du Trésor spécialisé dans le terrorisme et le renseignement financier, pour être le directeur adjoint de l’Agence centrale de renseignement (CIA), a annoncé vendredi la Maison blanche.

Dans le cadre de ses fonctions au sein du ministère américain des finances, David Cohen, âgé de 51 ans, a piloté pendant presque six ans la mise en oeuvre des sanctions financières US et la lutte contre le blanchiment d’argent. Il était ainsi chargé de localiser et de démanteler les financements des organisations terroristes et des trafiquants de drogue.

Sous sa houlette, le Trésor, un des rares ministères des finances dans le monde à disposer de sa propre agence de renseignements, s’est attaché notamment à affaiblir les sources de financement du groupe Etat islamique (EI). Dans un discours en octobre dernier, il a ainsi présenté la stratégie économique des Etats-Unis face à l’EI.

Avocat de formation, David Cohen a rejoint le Trésor américain en 1999, période durant laquelle il avait participé à la rédaction des articles du Patriot Act sur les lois de financement anti-terroriste.

« David apportera sa vaste expérience dans un grand nombre de domaines qui nous préoccupent à la CIA, et je me réjouis à l’avance de pouvoir bénéficier de son point de vue, de son expérience et de son énergie face aux défis sécuritaires croissants auxquels fait face l’Amérique aujourd’hui », a indiqué le directeur de la CIA, John Brennan, dans un communiqué. Ajoutant que David Cohen était « un fonctionnaire remarquable avec qui j’ai travaillé en étroite collaboration ces dernières années ».
Ce dernier est régulièrement interrogé au Congrès sur des questions relatives à l’Iran ou à la Syrie. Il se rend régulièrement au Proche-Orient, notamment à Oman et aux Emirats arabes unis. Il a également participé à la coordination transatlantique sur la question des sanctions contre la Russie.

Une information qui raisonne tout particulièrement avec notre article précédent, concernant l’arme suprême que pourrait constituer le terrorisme pour l’oligarchie mondialevoire la finance US    ?

Elisabeth Studer – 09 janvier 2015 – www.leblogfinance.com

A lire également :

11 septembre, à qui pourrait profiter – vraiment – le crime : enquête sur le terrain

Égypte : quand le Wall Street Journal souhaitait l’émergence d’un Pinochet … remake de la stratégie de choc des Chicago Boys ?


Le Blog Finance

Partager cet article