Les 5 infos du jour : l’essentiel et l’insolite

Mots-clefs : , , ,

Ils vous ont peut-être échappé, retour sur trois temps forts du mardi 24 février, avec en prime deux infos insolites.

  • Assistance à la Grèce : l’Eurogroupe donne son feu vert

La Grèce a passé la première étape. L’Eurogroupe, c’est-à-dire la réunion des ministres des Finances de la zone euro, a validé la poursuite du programme d’assistance à la Grèce ce mardi. La tâche n’a pas été aisée pour le gouvernement grec, qui a dû présenter lundi un plan de réformes à ses partenaires européens, afin de pouvoir envisager une extension de l’aide pendant quatre mois. L’odyssée n’est pourtant pas terminée. Le programme doit maintenant être accepté par les 19 gouvernements de la zone euro, de manière individuelle. Dans certains pays, comme l’Allemagne, l’extension du programme d’assistance doit aussi être validée par les parlements. 

> A lire : L’Eurogroupe valide le programme d’assistance grec et Bruxelles accueille positivement les annonces de réformes de la Grèce

  • L’incroyable boulette d’Aviva qui met en péril l’argent des assurés

Le sixième assureur mondial, qui gère les actifs de la plus importante association d’épargnants de France, l’Afer, pourrait perdre des milliards d’euros à cause d’une énorme erreur. Et par ricochet, faire perdre de l’argent à ses assurés. Tout commence avec la reprise d’Abeille-vie en 2002, un assureur qui proposait à ses souscripteurs un contrat gagnant à tous les coups, dont la différence était assurée par la compagnie. Cette petite erreur s’est transformée en grosse boulette quand Aviva a tenté de mettre un terme trop brutalement à ces contrats, avant de glisser sur le terrain juridique. Challenges.fr vous fait découvrir les arcanes de cette faille, qui pourrait devenir très coûteuse pour les assurés.

> A lire : L’incroyable boulette d’Aviva qui met en péril l’argent des assurés

Le menace de déflation se précise sur la zone euro. Sur un an, les prix ont dégringolé de 0,6% en janvier, après une chute de 0,2% en décembre, a confirmé ce mardi Eurostat, office européen des statistiques. Si cette chute venait à se poursuivre dans les prochains mois, la zone euro entrerait dans une période de déflation, c’est-à-dire une baisse des prix prolongée qui tire vers le bas les salaires et la consommation.

> A lire : La menace de déflation se précise en zone euro

  • L’État désintoxique les collectivités

Les collectivités locales et les hôpitaux mis à mal par les emprunts toxiques vont recevoir une nouvelle bouffée d’oxygène de l’État. Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget a annoncé ce mardi que le fonds de soutien mis en place pour les aider allait être augmenté.

> A lire : Emprunts toxiques: l’État double le fonds de soutien aux collectivités

  • Comme un éléphant dans un champ de mines

Un éléphant dans un magasin de porcelaine, ça fait des dégâts. Mais sur un champ de mines pas de problèmes: un animal bien entraîné sait repérer les explosifs grâce à son odorat, comme le montre un projet sud-africain soutenu par le département américain de recherche militaire, explique Reuters. Lors d’un test, un pachyderme de 17 ans a reniflé avec sa trompe une série de seaux. L’un contenait de la TNT, et à chaque fois, l’éléphant a levé une de ses pattes avant face devant le bon contenant. Les nez des éléphants sont très développés : leurs ancêtres les mammouths devaient trouver de la nourriture sous d’épaisses couches de glace. Autre avantage, le pachyderme retient les informations et n’a pas besoin de sans cesse s’entraîner contrairement aux chiens. 


Challenges.fr en temps réel : Accueil

Partager cet article