Les constructeurs auto allemands bousculés après de nouvelles menaces de Trump

Mots-clefs : , , , , , , ,

Les constructeurs européens chahutés après de nouvelles déclarations de TrumpLes constructeurs européens chahutés après de nouvelles déclarations de Trump

(Tradingsat.com) – Le secteur automobile est une nouvelle fois perturbé par les déclarations de Donald Trump, qui souhaite imposer une taxation de 20% sur les véhicules importés en provenance de l’Union Européenne.

Le secteur automobile est en repli après les nouvelles déclarations menaçantes de Donald Trump. Le Président américain souhaite imposer une taxe douanière de 20% sur les voitures importées aux Etats-Unis de l’Union européenne.

« Si les taxes douanières imposées depuis longtemps aux Etats-Unis et à ses entreprises et ses travailleurs par l’Union européenne (…) ne sont pas levées rapidement, nous imposerons des taxes de 20% sur toutes les voitures arrivant aux Etats-Unis », a tweeté le président américain. Avant d’ajouter « Construisez-les ici ».

Les allemands les plus touchés

Des déclarations qui ont une nouvelle fois inquiété les investisseurs puisque les titres Fiat Chrysler, Daimler (Mercedes-Benz), BMW et Volkswagen reculaient de respectivement 2,6%, 0,9%, 1,6% et 0,65%. Ces annonces de Donald Trump touchent principalement les constructeurs allemands, ceux-ci étant les premiers exportateurs européens de véhicules et de camions en direction des Etats-Unis avec pas moins de 28,6 milliards d’euros de véhicules exportés en 2017, selon Destatis.

Renault et Peugeot, après être brièvement passés dans le rouge, sont repassés en territoire positif. Les deux constructeurs tricolores ne sont pas présents aux Etats-Unis. Seuls Nissan et Mitsubishi pour la marque au losange vendent des véhicules Outre-Atlantique.

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article