L’Etat pourrait vendre des parts de Renault pour financer EDF

Mots-clefs : , , , , , ,

D’après le Financial Times, Renault serait sur la short-list des titres d’entreprises détenus par l’Etat que le gouvernement envisagerait de céder en vue de financer le renflouement d’EDF, dans lequel il a prévu d’injecter 3 milliards d’euros.

Pour rappel, le gouvernement s’est engagé à réduire sa participation dans le constructeur, laquelle avoisine les 20%, contre 15% il y a un an. Mais la revente des 5% acquis l’année dernière conduirait à l’heure actuelle à une moins-value. Néanmoins, selon des sources bien informées citées par le ‘Financial Times’, des actions  Renault pourraient être vendues cette année, complétant les revenus tirés de la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon. Au 28 avril, les participations dans Renault de l’Agence des Participations de l’Etat représentaient 19,74 %, valorisées à 5,15 milliards d’euros.

Ces rumeurs voient le jour alors que 54,12% des actionnaires réunis en Assemblée Générale ont rejeté vendredi la résolution sur la rémunération de Carlos Ghosn au titre de 2015, sans toutefois que l’avis – consultatif – ne soit retenu par le Conseil d’Administration.

L’État a voté contre la résolution, mais n’a pas utilisé son pouvoir de droits de vote doubles, cette possibilité ne lui étant pas autorisée dans ce cas précis, la résolution étant soumise à titre ordinaire.

A noter également que le ministre de l’économie Emmanuel Macron a déjà évoqué une possible cession de titres PSA, dont l’Etat détient 14%.

Sources : Financial Times

Elisabeth Studer  – 3 mai 2016 – www.leblogfinance.com


Le Blog Finance

Partager cet article