Libye : le russe Rosneft va investir dans le pétrole

Mots-clefs : , , , , ,

On attendait des majors européennes ou américaines, c’est la Russie semble-t-il qui aura raflé la mise. La compagnie d’Etat libyenne National Oil Corporation (NOC) vient en effet d’annoncer la signature d’un accord de coopération du géant énergétique russe Rosneft.

Les deux compagnies ont signé lundi à Londres, en marge de la conférence International Petroleum Week, un accord de coopération « qui fournit le socle à des investissements de Rosneft dans le secteur pétrolier libyen », a indiqué NOC dans un communiqué.

L’accord cadre paraphé par les présidents des deux majors, Mustafa Sanalla et Igor Sechin, prévoit la mise en place d’un comité mixte d’évaluation des opportunités dans l’exploration et la production.  Les deux compagnies ont également signé un accord portant sur la commercialisation de pétrole brut. Rosneft aurait ainsi entamé des négociations pour des « off-takes » concernant la future production libyenne.

La NOC a tenu à souligner à cette occasion que la démarche de Rosneft s’inscrivait dans la droite ligne de la politique libyenne menée actuellement en vue d’encourager l’investissement de compagnies pétrolières étrangères, avec pour objectif d’atteindre une production de 2,1 millions de barils de pétrole par jour d’ici à 2020.

Pour rappel, à la fin de l’année dernière, la Libye produisait autour de 600.000 barils par jour, la production nationale est désormais de 700 000 b/j. Le pays compte doubler sa production en 2017, un volume qui pourrait être atteint grâce à la réouverture de terminaux pétroliers dans l’est du pays.  Avant la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, le pays produisait 1,6 million de barils par jour.

« Nous avons besoin de l’aide et des investissements des grandes sociétés pétrolières internationales pour atteindre nos objectifs de production et stabiliser notre économie», a déclaré à cette occasion Mustafa Sanalla, le patron de la NOC.

Sources : AFP, NOC, Agence ecofin

Elisabeth Studer – 21 février 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

L’Italie et l’UE s’accordent avec la Libye pour financer les camps de migrants et revenir exploiter son pétrole ?

La Libye ne veut pas réduire sa production, tâche accrue pour l’Opep

Le Blog Finance

Partager cet article