Livret A à 1,75% : taux de 2,50% à 3,50% pour les livrets Jeune

Mots-clefs : , , , , , ,

L’évolution des rendements des Livrets Jeune suit en général celle du taux d’intérêt du Livret A sur lequel ils sont indexés. Les taux affichés varient cependant de 2,50% à 3,50% selon les banques, en fonction des suppléments que ces dernières peuvent ajouter au taux règlementé.

La comparaison des taux d’intérêts des Livret Jeunes proposés par les banques françaises fait apparaitre des écarts significatifs selon les établissements. Ces différences s’expliquent par le fait que les banques disposent d’une relative liberté pour établir les rendements de ce produit d’épargne réglementé réservé aux 12-25 ans. Le point sur les taux en vigueur et les disparités entre les établissements bancaires.

Les plus rentables des placements court-terme

Comme son grand frère le Livret A, le Livret Jeune est un produit d’épargne réglementée. Ce compte à vue offre ainsi une rémunération minimum égale à celle du Livret A, soit au moins un quart de point de plus que l’inflation. Mieux, elle peut être librement majorée par chaque établissement bancaire. C’est cette caractéristique qui explique que les taux de rendement des Livrets Jeunes oscillent entre 2,50% et 3,50%, alors que celui du Livret A plafonne à 1,75% depuis le 1er février. « C’est de loin le produit d’épargne le plus intéressant pour les 12-25 ans avec 3% nets l’an de rémunération, devant le Livret A et le LDD (1,75%) et le LEP (2,75%) », confirme la Société Générale.
La diminution du taux d’intérêt du Livret A de 2,25% à 1,75% a tout de même impacté les rendements des Livrets Jeune. Nombre d’établissement les ont ainsi réduits en proportion comme LCL qui a fait passer son Livret Jeune de 3,25% à 2,75% au 1er février 2013 ou, dans une moindre ampleur, le CIC qui a abaissé celui de son Livret Jeune « Parcours J » CIC à 3% contre 3,20% auparavant. Les autres devraient majoritairement suivre dans les prochaines semaines. « L’ensemble des établissements a abaissé le taux du Livret Jeune à cette date, en moyenne de -0,50% à 2,75% ou 3%, en raison de la baisse des taux du marché qui a évolué significativement à la baisse sur un an. La baisse du taux du Livret A a été un déclencheur de cette remise à niveau », précise-t-on à la Société Générale. Pire, certaines diminutions annoncées sont parfois supérieure à celle d’un demi-point du Livret A. C’est le cas par exemple de Monabanq dont le taux de rémunération du Livret jeune passera de 4,00% à 3,25% au 15 février 2013.

Des différences jusqu’à 1% selon les établissements

Pourquoi de tels écarts subsistent ? « Les différences entre les établissements sont normales, sinon on nous accuserait d’entente », fait valoir, bravache, un porte-parole du Crédit Mutuel. Il faut dire que depuis le 16 juin 1998 les banques sont libres de définir la rémunération servie sous réserve qu’elle soit au moins égale à celle du Livret A. « L’Etat n’impose pas de taux fixe, ni de maximum, seul le taux minimum doit être égal à celui du livret A donc chaque banque est libre de fixer son taux » renchérit un porte-parole de Banque Populaire. Certains établissements, comme la Bred à 3,50% ou la BNP à 3,25% ont ainsi préféré maintenir le taux d’intérêt de leur Livret Jeune pour attirer de futurs clients. « Nous souhaitons inciter les jeunes à épargner pour financer, pour tout ou partie, leurs futurs projets », avance la Bred. « Cette politique de compétitivité accrue envers les jeunes découle de notre dernier plan stratégique », revendique quant à elle La Banque Postale, qui sert un taux de 3,25%.

Souscription réservée aux moins de 26 ans

Malgré ces différences, le taux de rendement du Livret Jeune reste très favorable. En outre, il cumule les autres avantages du Livret A : disponibilité de l’épargne, intérêts exonérés de toute fiscalité (ni impôt sur le revenu ni prélèvements sociaux) et sécurisation du capital. Il n’existe en théorie pas de capital minimum légal même si dans les faits, la majorité des établissements impose un seuil minimum de 10 à 15 euros. En revanche, son plafond de dépôt est limité à 1.600 euros.
Pour y souscrire, plusieurs conditions doivent être respectées. Tout d’abord, il ne peut y avoir qu’un seul Livret Jeune par titulaire. Ce dernier doit être âgé entre 12 et 25 ans et résider en France métropolitaine ou dans un département d’Outre- mer (Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Mayotte et La Réunion). Sa durée de validité s’arrête au 31 décembre de l’année du 25ème anniversaire du titulaire. En revanche, il est tout à fait possible de le cumuler avec un Livret A.

Un produit multi usage

C’est d’ailleurs ce que conseillent la plupart des banques. « Pour les jeunes qui disposent d’une épargne au-delà de 1.600 euros, il [le Livret Jeune, NDLR] est rapidement limité puisque plafonné à cette somme. Un second produit d’épargne complémentaire doit être alors ouvert pour permettre de continuer à épargner », indique-t-on à la Société Générale. Un livret A permet ainsi de déposer jusqu’à 22.950 euros supplémentaires, un livret de développement durable (LDD) 12.000 euros, un livret d’épargne populaire (LEP) 7.700 euros ou encore un PEL jusqu’à 61.200 euros.

A l’usage, le Livret Jeune fonctionne avec une procuration des parents pour les mineurs de moins de 16 ans et de façon libre à partir de cette limite d’âge. Les titulaires de 16 à 18 ans peuvent donc effectuer seuls les dépôts et retraits sur ce produit. « Pour les parents qui le souhaitent, l’ouverture d’un compte bancaire avec une carte de paiement peut être une solution préférable à l’ouverture d’un Livret Jeune avec une carte de retrait car plus souple et plus responsabilisant » conseille ainsi la Société Générale. « Dans ce cas, le Livret Jeune sert véritablement de produit d’épargne sur lequel le jeune peut mettre son excédent de trésorerie ou mettre de l’argent de côté pour un projet ».

Banque Taux en vigueur au 1er février 2013
Axa Banue 2,75%
Banque Populaire de 2,50 % à 3,75 %
Banque postale 3,25%
Barclays 3,25%
BNP Paribas 3,25%
BPE 3,25%
Bred 3,50%
Caisse d’Epargne de 2,75 % à 3,80 %
CIC 3,00%
Crédit Agricole 2,75%
Crédit du Nord 2,50%
Crédit Mutuel 3,00%
e-Lcl 2,75%
Groupama banque 3,00%
HSBC 3,25%
LCL 2,75%
Macif 2,50%
MAIF 3,25%
Monabank 3,25%
Net Agence (BNP) 3,25%
Palatine 2,75%
Société Générale 3,00%

 

Partager cet article