Lundi noir à la Bourse de New York : Italie et falaise fiscale inquiètent

Mots-clefs : , , , , , , ,

Situation alarmante à Wall Street ce lundi. La  Bourse de New York a en effet enregistré sa plus mauvaise séance depuis le début de l’année 2013, plombée par les élections législatives en Italie et l’arrivée de la date butoir concernant le budget américain, laquelle pourrait faire plonger les Etats-Unis en deçà d’une falaise fiscale (fiscal cliff).

Le Dow Jones Industrial Average aura ainsi reculé de 216,40 points à 13.784,17 points, enregistrant la plus importante baisse  sur une séance depuis novembre 2012.

Parallèlement, le Nasdaq chutait quant à lui de 45,57 points à 3.116,25 points, tandis  que l’indice élargi Standard and Poor’s 500 perdait  1,83% (-27,75 points) à 1.487,87 points.

Pourtant la journée avait particulièrement bien commencé,  le Dow Jones atteignant  même dans la matinée un niveau  qu’il n’avait plus  touché  depuis cinq ans, à 14.081,58 points.

Mais un mouvement massif de ventes aura  au final complètement inversé la tendance. Nombre d’investisseurs  auront ainsi réagi en masse aux premiers résultats du scrutin italien. Lesquels pourraient conduire  à l’élection  de chambres législatives à majorités opposées, situation de nature à rendre la formation d’un gouvernement beaucoup plus complexe.
Si la coalition de gauche pourrait obtenir la victoire à la Chambre des députés, tout en disposant d’une légère avancée  au Sénat,  la chambre haute pourrait toutefois être dirigée par la droite.

Laquelle demeure conduite par l’ancien chef de gouvernement, Silvio Berlusconi, très peu apprécié des marchés financiers, lesquels  redoutent  que ce dernier ne veuille mettre en place  des réformes structurelles, alors que l’Italie, lourdement endettée est actuellement  frappée par la récession.

Mais de  l’autre côté de l’Atlantique, la  situation n’est guère plus brillante … voire pourrait être pire, alors que vendredi prochain 1er mars,  sonne l’heure de l’entrée en vigueur de coupes budgétaires drastiques, d’environ 85 milliards de dollars. A moins qu’un  accord au Congrès n’intervienne  d’ici là.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 25février 2013


Le Blog Finance

Partager cet article