Michael Manley, patron à succès de Jeep à la tête de Fiat

Mots-clefs : , , , , , ,

Michael Manley, nommé samedi à la tête de Fiat Chrysler (FCA) en remplacement de Sergio Marchionne, est un Britannique de 54 ans qui a relancé la marque mythique américaine Jeep au point d’en faire l’atout maître du groupe italo-américain.

Né à Edenbridge, il avait pris la direction de Jeep en juin 2009, en pleine tempête dans le secteur automobile américain après la crise financière. Il dirige aussi depuis 2015 la Ram, qui produit des gros pick-ups et des vans.

Ces deux marques font partie du groupe Chrysler, qui avait fusionné avec Fiat en 2014.

« Le succès de la marque Jeep sous la direction de Mike Manley et son expérience à l’échelle mondiale font de lui un excellent choix pour devenir le nouveau patron de FCA », selon Karl Brauer, du site automobile spécialisé Kelley Blue Book.

« Son expérience internationale pour faire croître cette marque jouera un rôle clé dans la mesure où il pourra appliquer ces techniques à toutes les divisions de Fiat Chrysler », estime-t-il.

Les derniers résultats du groupe FCA ont été portés par la croissance de Jeep, tandis que Mike Manley s’est imposé comme l’un des dirigeants les plus proches de Sergio Marchionne, qui quitte ses fonctions pour des raisons de santé.

Et la marque mythique américaine devrait représenter à elle seule près de 70% des bénéfices de FCA cette année, selon la banque d’affaires américaine Morgan Stanley avec un objectif de vendre 1,9 million de véhicules après 1,4 million en 2017.

« Cette année, un SUV (4×4 de loisirs NDLR) vendu dans le monde sur dix-sept sera une Jeep, notre objectif est un sur douze en 2022 » et dans le futur un sur cinq, avait récemment expliqué Mike Manley.

Jeep est la marque historique en matière de véhicules tout-terrain et exploite ce filon depuis longtemps même si des concurrents arrivent avec de nouveaux modèles.

Mike Manley a réorienté Jeep sur le segment très porteur des SUV aux Etats-Unis.

D’apparence jeune et décontractée, Mike Manley n’a pas manqué par le passé de souligner que Jeep est l’une des marques les plus connues au monde. « Aussi reconnaissable que Cola-Cola », selon lui.

– Opérationnel –

Dans plusieurs régions du monde, conduire une Jeep est même un symbole de statut social, avait-il relevé.

Les Italiens, qui contrôlent le groupe fusionné depuis 2014, font donc appel à un homme du sérail venu de chez Chrysler pour reprendre les rênes.

Mike Manley avait rejoint DaimlerChrysler en 2000 en tant que directeur du développement pour le Royaume-Uni et spécialiste des réseaux de distribution.

En décembre 2008, il devient vice-président des ventes internationales et des opérations. « Il était alors responsable de toutes les ventes en dehors de l’Amérique du Nord », selon sa biographie officielle.

Mike Manley a ensuite occupé le poste de responsable opérationnel en Asie. Il a également dirigé le groupe Chrysler pour les activités internationales en dehors de l’accord de libre-échange nord-américain (Aléna) qui rassemble les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

« Il était responsable pour la mise en place d’accords de coopération pour la distribution des produits du groupe Chrysler via le réseau de distribution internationale de Fiat », selon d’autres éléments de sa biographie postée sur le site de FCA.

Mike Manley détient un Master de gestion des affaires (MA) de l’université britannique Ashridge Management College. Il est également diplômé en ingénierie de l’université South Bank, également en Angleterre.

Challenges en temps réel : Économie

Partager cet article