Nasdaq Composite : 24/01/12

Mots-clefs : , ,

NAS-240112.png

Côté Nasdaq, la situation est également constrastée. Le Nasdaq 100 a en
effet légèrement dépassé ses plus hauts de 2011 (mais reste coiffé par
l’oblique joignant les poins hauts de février, avril et juillet 2011,
oblique d’ailleurs légèrement haussière), mais le Nasdaq Composite, que
nous analysons chaque semaine, est lui encore en retard, puisqu’il n’a
pas atteint ses plus hauts de 2011.

Il reste toutefois dans une
tendance clairement haussière, au sein d’un très étroit et pentu canal
orange. Et si pas moins de 4 gaps haussiers ont été ouverts depuis le
début du mois de janvier, on notera que le dernier en date, ouvert
mercredi dernier, vient d’être comblé avant de provoquer une réaction
haussière prometteuse ce mardi. Le Nasdaq semble donc en mesure de
pouvoir aller chercher le gap baissier du 27 juillet 2011, juste avant
l’horizontale des 2840 et les plus hauts de 2011 sur 2880.

Mais entre le petit canal orange particulièrement étroit et pentu,
l’approche d’importantes résistances, et les nombreux gaps laissés
ouverts en chemin, on peut se demander comment le Nasdaq pourra faire
l’économie d’une consolidation plus ou moins marquée. C’est en tout cas
une épée de Damoclès suspendue au dessus de la tête des acheteurs.

Nous
avons toutefois fait la comparaison entre la configuration actuelle du
Dow Jones et la période de septembre 2010 à février 2011. Si on
effectue la même comparaison, il est étonnant de voir qu’on retrouve
début septembre trois gaps haussiers consécutifs encore ouverts à ce
jour… Des gaps qui avaient débouché sur une hausse particulièrement
impressionnante, et conduit au franchissement de plusieurs résistances
importantes, sans réelle consolidation si ce n’est un petit recul la
première quinzaine de novembre 2010.

Rien ne dit bien sûr que
nous soyons dans une configuration identique, mais alors que le
consensus sur les marchés reste encore relativement négatif, en Europe
au moins, il est important d’avoir un tel scénario dans un coin de sa
tête.

En attendant à très court terme, nous surveillerons la
poursuite de la progression du Nasdaq au sein de son petit canal orange.
Tant que ce dernier tiendra bon, le marché continuera d’évoluer à sens
unique, en direction donc des 2824/2832, avant les 2840 et les 2880. Au
dessus, un boulevard devrait s’ouvrir en direction des 3000 pts.

Il
y a toutefois fort à parier que ce canal ne tienne plus très longtemps.
Ce n’est pas pour autant que sa cassure provoquerait un violent
mouvement de repli, mais pourquoi pas une évolution horizontale ou
légèrement baissière. Les opérateurs pourront en effet compter sur le
soutien de la MM20, particulièrement haussière elle aussi et
relativement proche, avant éventuellement la petite horizontale des
2750.

En dessous, on pourra envisager un retour sur le troisième
gap entre 2713 et 2721, et pourquoi pas le deuxième entre 2684 et 2689,
juste avant les 2670 et l’oblique rouge. Si un retour sur ces niveaux
éloignerait clairement la configuration actuelle de celle de fin 2010,
ce n’est pas pour autant que la tendance haussière court terme serait
remise en cause.

En dessous par contre, il faudrait sans doute
privilégier une évolution MT horizontale, entre les extrêmes de 2011,
avec à court terme un retour sur le premier gap de janvier, puis sur les
2600 voire les 2540.

En conclusion, s’il est tentant d’anticiper
une phase de repli imminente sur les marchés américains, compte tenu
des importantes résistances à proximité et du récent parcours haussier,
on gardera à l’esprit la configuration de fin 2010 / début 2011, qui, si
elle se reproduisait, pourrait nous conduire bien plus haut avant que
nous ayons droit à cette consolidation tant attendue par certains.

A lire également :

Analyse CAC 24/01/12

Analyse Dow Jones 17/01/12

Analyse Nasdaq 17/01/12

Le Blog Finance

Partager cet article