Nasdaq Composite : Des montagnes russes, un casse-tête chinois, et un marché sous pression

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – L’effet positif de l’annonce d’un report des sanctions douanières américaines contre la Chine, sur une frange de produits n’aura pas eu d’impact durables sur les marchés. L’indice Nasdaq Composite (+1,95% à 8 016 points hier) devrait déjà retrouver le territoire rouge ce mercredi, avec en particulier de mauvais chiffres industriels chinois.

Pour rappel, l’Office du représentant au Commerce américain (USTR) a fait savoir que la mise en place de droits de douane de 10% sur certaines importations chinoises pas encore taxées était repoussée au 15 décembre, alors qu’elle était prévue pour le 1er septembre. Les produits concernés par le report de ces droits de douane sont notamment les téléphones et ordinateurs portables, les consoles de jeu vidéo ainsi que certains jouets. Un autre groupe de produits bénéficiera des mêmes conditions “sur la base d’éléments touchant à la santé, à la sécurité, à la sûreté nationale et d’autres éléments” précise le communiqué de l’USTR.

La production industrielle de la deuxième économie mondiale a fortement ralenti en juillet, son taux de croissance tombant à 4,8% sur un an, soit sa plus faible progression depuis 17 ans, selon des chiffres publiés mercredi par le Bureau national des statistiques (BNS). Alors que la Chine est confrontée à une guerre commerciale déclenchée par Donald Trump, le BNS a évoqué “un environnement extérieur grave et compliqué” en commentant ces chiffres. En juin, la production industrielle chinoise avait atteint 6,3%.

Au chapitre statistique hier, l’effondrement de l’indice ZEW du climat des affaires en Allemagne est particulièrement préoccupant. Cet indicateur avancé, baromètre de l’activité économique de la première économie de la Zone Euro, a plongé ce mois-ci à -44.1 points, contre -24.5 en juillet et une cible à -27.8… Ce score, particulièrement suivi dans les salles des marchés, est au plus bas depuis décembre 2011. A noter que l’indice ZEW calculé pour l’ensemble de l’Union monétaire, a subi une hémorragie d’ordre de grandeur équivalent.

Outre Atlantique, principale statistique de la journée, par son impact potentiel sur les marchés, l’inflation américaine, publiée une heure avant l’ouverture des débats sur les actions, a progressé plus que prévu, tout du moins dans l’assiette épurée des éléments les plus volatils. Hors alimentation et énergie, les prix ont progressé en juillet de 0.3%, battant la cible à +0.2% et restant stable dans sa fermeté par rapport à juin. Pour autant, les perspectives de baisse du loyer du Dollar, dès le mois prochain, ne sont pas balayées, dans un contexte de guerre commerciale exacerbée entre Washington et Pékin. Goldman Sachs a d’ailleurs revu à la baisse ses prévisions de croissance pour les Etats-Unis.

A suivre les stocks de pétrole aux Etats-Unis à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Au vu de la dynamique des “futures” sur indice à l’approche de l’ouverture, et à moins d’un invraisemblable retournement de situation, l’indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine devrait retracer en grande partie dès l’ouverture les gains engrangés la veille, en ouvrant sous sa moyenne mobile à 100 jours (en orange), courbe de tendance de fond dont l’inflexion baissière se confirme un peu plus chaque jour. Avis négatif proposé.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l’indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l’indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 8339.00 points.

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Des montagnes russes, un casse-tête chinois, et un marché sous pression (©ProRealTime.com)

©2019 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article