Nasdaq Composite : Le cloud permet à Amazon de battre un nouveau record en Bourse

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – La branche Amazon web services, qui propose notamment des services de cloud aux entreprises, est devenue la vache à lait du groupe.

Amazon est en très grande forme. La société a publié d’excellents résultats, avec un bénéfice trimestriel record, à 2,53 milliards de dollars au second trimestre. C’est la première fois de son histoire que le groupe d’e-commerce engrange plus de 2 milliards de résultat net en un seul trimestre et c’est 12 fois plus qu’il y a un an ! Amazon affiche aussi un chiffre d’affaires en progression de 39% à 52,9 milliards de dollars.

L’action du groupe fondé par Jeff Bezos, première fortune mondiale, a battu ses plus hauts historiques en séance à 1866$ vers 15h47, avant de retomber à 1850 dollars vers 16h11 (+2,33%). Le titre n’en finit pas d’enchaîner les records, avec une progression de plus de 60% depuis le début de l’année contre 6% pour le S&P 500, l’indice de référence des gérants d’actifs américains.

Amazon est connu avant tout comme un site d’e-commerce et il a mis de nombreuses années à devenir rentable et à afficher des bénéfices. Mais désormais, ceux-ci sont surtout tirés par le « cloud ». En effet, alors que l’e-commerce représentait les deux tiers des bénéfices il y a deux ans, c’est désormais tout juste la moitié. L’e-commerce reste certes en croissance, mais c’est la filiale Amazon web services (AWS), notamment spécialisée dans le stockage dématérialisé, ou « cloud » , qui progresse le plus vite. Le bénéfice net de cette branche progresse de 49% à 6,11 milliards de dollars ce trimestre.

Des investissements colossaux

Par ailleurs, le groupe de Seattle a massivement investi dans ses contenus vidéos ou ses infrastructures de transport et d’entrepôts, avec une hausse des dépenses opérationnelles de 33,7% à 49,9 milliards de dollars et elles devraient encore augmenter pendant l’été, période où le groupe prépare la période clé de Noel. Mais malgré cela, Amazon prévoit un bénéfice d’exploitation de 1,4 à 2,4 milliards de dollars contre 347 millions d’euros un an plus tôt.

Le service Amazon Prime connait aussi un succès retentissant. Le groupe revendique désormais plus de 100 millions de membres dans le monde. Ce service offre plusieurs avantages, notamment en matière de livraison. Toutefois, on peut sérieusement s’interroger sur la rentabilité du service, facturé en moyenne à ses clients 119$ par an aux Etats-Unis, alors que la banque JP Morgan estime que le coût du service devrait être de 785$ par an pour être rentable…

Des effets de change défavorables

Si le bénéfice de 2,53 milliards de dollars ou 5,07$ par action est supérieur aux attentes, le chiffre d’affaires est pourtant sous le consensus des analystes. Le groupe a notamment évoqué des effets de change défavorables pour expliquer cette légère déception. Mais avec la dynamique dans le cloud et les perspectives pour les prochains trimestres, le marché a plutôt bien accueilli les résultats.

Cette progression est toutefois à relativiser, alors que le titre a perdu 3% hier avant la publication de ses résultats. On notera aussi que certains recommandent la prudence alors que la valeur prend 60% depuis le début de l’année et se valorise à plus de 140 fois ses bénéfices.

Sébastien Duhamel – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article