OSE IMMUNO : En Corée, OSE Immuno va chercher un nouveau laboratoire partenaire pour Tedopi

Mots-clefs : , , , , , , ,

OSE Immuno séduit le sud-coréen CKD avec sa molécule phare Tedopi

(BFM Bourse) – La biotech née de la fusion entre Effimune et OSE Pharma a signé un nouvel accord de partenariat avec le sud-coréen CKD Pharmaceutical. À la clé, un petit paiement d’étape, mais surtout la perspective de recevoir de confortables royalties en cas de feu vert à la commercialisation de l’anticancéreux Tedopi dans le pays.

Un nouveau partenaire pour OSE Immunotherapeutics, le troisième après le français Servier et l’allemand Boehringer Ingelheim. C’est cette fois un marché asiatique que s’ouvre potentiellement la biotech nantaise, à savoir la Corée, via un accord avec l’un des principaux acteurs du pays, Chong Kun Dang (CKD) Pharmaceutical Corporation. Ce dernier acquiert les droits du traitement contre le cancer Tedopi de la firme tricolore, non encore homologué mais dont les résultats cliniques finaux sont attendus début 2020.

“Ce partenariat vise à faire la différence pour les patients coréens atteints d’un cancer du poumon avancé après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur, une population qui représente un fort besoin médical. Cette licence témoigne de notre engagement pour faire bénéficier de Tedopi® au plus grand nombre de patients à l’international et pour maximiser son potentiel”, a déclaré le directeur général d’OSE, Alexis Peyroles. Le marché coréen représente environ 1% du marché mondial en oncologie.

Selon les termes de l’accord, OSE Immunotherapeutics recevra des paiements d’étapes d’un montant total de 4,3 millions d’euros, dont 1,2 million d’euros devant être perçus “à la signature et à l’atteinte d’une étape court terme” et de redevances sur les ventes éventuelles augmentées d’une marge dans le cadre du prix de transfert, à un niveau “légèrement inférieur à une trentaine de pourcents”.

“Nous sommes à un moment clé où l’immunothérapie du cancer transforme considérablement le paysage des traitements anticancéreux. Néanmoins, le besoin médical persiste chez un grand nombre de patients après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur [la première grande vague de l’immuno-oncoligie]”, a de son côté déclaré Young-Joo Kim, Chief Executive Officer de Chong Kun Dang Pharmaceutical. “Nous sommes heureux d’ajouter à notre portefeuille un produit prometteur qui pourrait répondre à une population en attente d’une nouvelle option thérapeutique et sommes impatients de collaborer avec la remarquable équipe d’OSE pour préparer la mise sur le marché coréen de Tedopi”.

La phase 3 (dernière étape clinique avant une demande de mise sur le marché) de Tedopi chez des patients souffrant d’un cancer du poumon non à petites cellules et après échec d’un traitement par inhibiteur de checkpoint (PD-1/PD-L1) est actuellement en cours et les résultats de la première étape de cet essai sont attendus à la fin du premier trimestre 2020. Le produit est également en cours d’évaluation dans un essai clinique, de phase 2, dans le cancer du pancréas.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur OSE IMMUNO en temps réel :


Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article