Plus-values : les nouveaux allègements

Mots-clefs : , ,

François Hollande a annoncé un allègement de l’impôt sur les plus-values de cession de valeurs mobilières. Voici les nouvelles mesures envisagées.

Le régime actuel

L’alourdissement de la fiscalité du patrimoine par la dernière Loi de Finances avait provoqué à l’automne 2012 la grogne de certains entrepreneurs. Ce qui avait poussé le Gouvernement a revoir in extremis sa copie en créant un régime plus favorable pour les créateurs d’entreprises.

A la fois trop lourde et trop complexe, l’actuelle fiscalité sur les plus-values de cession sera donc corrigée moins d’un an après son entrée en vigueur.
Voir Le régime actuel des plus-values de cession.

La nouvelle réforme

Les plus-values de cessions resteraient soumise au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Le régime de droit commun

Les mesures annoncées prévoient :

  • aucun abattement quand les titres sont détenus depuis moins de deux ans
  • un abattement de 50% quand les titres sont conservés entre 2 et 8 ans
  • un abattement de 65% quand les titres sont conservés depuis plus de 8 ans.

Suivant la durée de détention, l’impôt sur les plus-values sera donc égal :

  • au taux marginal d’imposition (TMI) du contribuable, soit au maximum à 45% + 4% sur la tranche supérieure à 500 000 € + 15,5% de prélèvements sociaux
  • à la moitié du TMI, soit soit au maximum à 22,25% + 2% sur la tranche supérieure à 500 000 € + 15,5% de prélèvements sociaux
  • à 35% du TMI, soit au maximum à 15,75% + 1,4% sur la tranche supérieure à 500 000 € + 15,5% de prélèvements sociaux

Les créateurs d’entreprises

Un autre régime s’appliquerait :

  • aux titres de sociétés créées depuis moins de dix ans,
  • aux départs à la retraite des dirigeants
  • aux cessions au sein du groupe familial

Un abattement de 50% à 85% s’appliquerait selon la durée de détention. Avec un abattement supplémentaire de 500 000 € pour les dirigeants partant à la retraite.

A voir également

Communautés d’assistance et de conseils.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d’, diplômé d’HEC


Dernières astuces

Partager cet article