Point CAC 40

Mots-clefs : , ,

Maintenant cette analyse de long terme faite, attardons-nous plus en détails à la hausse actuelle, et voyons ce qu’elle peut techniquement signifier et nous inspirer.

Si vous avez l’habitude le lire mes papiers, vous saurez alors deux choses : d’abord, que j’ai été assez mauvais, reconnaissons-le, dans l’anticipation de cette hausse plus tenace qu’attendue – ceci dit, soyons francs, je n’étais pas le seul – ensuite, que j’avais parlé d’une zone de résistance clé située alors entre les 3520 et 3600 points. Le premier niveau correspondant à la fameuse oblique de résistance baissière de long terme, et le second au plus récent double top.

Or, depuis la nette cassure de cette zone, j’ai été parmi les premiers à dire que le CAC allait avoir devant lui entre 400 et 500 points à prendre, puisque je ne voyais rien de très solide pouvoir l’arrêter avant la fameuse prochaine zone de résistance majeure autour des 4000/4100 points. Les 4000 parce que ça reste une barrière psychologique importante, et les 4100 parce que c’est le seuil qui a déjà contenu les pressions acheteuses à de nombreuses reprises : en janvier et avril 2010 puis février et mai 2011. On notera par ailleurs que c’est la zone qui correspondra également à la borne supérieure du fameux canal ascendant précité, en place depuis septembre 2011.

Aussi, nous avons donc deux options envisageables selon nous sur le court terme, chacune  des deux étant dans l’optique d’une large phase de temporisation technique en place depuis le point bas de mars 2009 :

1.      La plus probable est celle du test de cette zone des 4100 points qui viendrait engendrer alors un retournement baissier très conséquent, et signer donc la fin de la phase de rebond en question.

2.      L’autre option serait une large ABC depuis mars 2009 avec un objectif de vague C qui pourrait alors atteindre le palier des 4500 points, soit le swing-move (projection à 100%) de la vague de hausse mars2009/mars2011 reportée au point bas de septembre 2011. C’est le schéma indiqué en pointillés sur notre graphique.

Évidemment, nous allons bien surveiller chacune de ces étapes, en balisant notre terrain et ajustant notre stratégie en fonction, et nous reviendrons vers vous d’ici là.

Source : Objectif-éco

Auteur : Marc Dagher

Partager cet article