Pour la troisième séance d’affilée, la hausse s’affirme sur le marché parisien

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Si les volumes d’échanges restent limités mardi, au lendemain d’une séance largement désertée par les opérateurs à l’occasion de la Pentecôte, l’indice phare parisien demeure favorablement orienté. Le secteur automobile profite toujours de l’accord conclu entre les Etats-Unis et le Mexique.

Après les tensions commerciales qui ont pesé sur la performance des indices boursiers le mois dernier, la Bourse de Paris bénéficie en ce début de semaine de l’accord sur l’immigration conclu entre les Etats-Unis et le Mexique, permettant à ce dernier d’éviter de nouvelles taxes à l’importation de biens auprès de son grand voisin du nord – un soulagement pour les industriels de l’automobile qui ont fait du Mexique une importante base de production. Ainsi après avoir gagné 0,34% lundi (dans un marché désert pour cause de Pentecôte) le CAC 40 poursuit et accélère même ses gains mardi, gagnant 0,78% à 5.424,59 points vers 12h30. Avec toutefois un bémol au niveau des volumes, encore relativement réduits, à 745 millions d’euros.

Les principaux indices américains sont attendus en progression également, de l’ordre de 0,5% d’après le niveau actuel des contrats à terme. Dans l’anticipation d’une prochaine baisse des taux aux Etats-Unis, Wall Street pourrait sous peu renouer avec ses records historiques, le Dow Jones ayant enregistré, lundi, sa sixième séance de hausse consécutive, ce qui ne lui était plus arrivé depuis… mai 2018

Le secteur automobile demeure recherché, d’autant que les principaux représentants allemands du secteur (+1,8% pour Daimler, +1,7% pour Volkswagen +1,6% pour BMW) saluent avec 24 heures de retard -contrairement à Paris, la Deutsche Börse était fermée lundi- la trêve conclue entre les Etats-Unis et le Mexique.

À Paris, Michelin gagne 2,7% et Valeo 2,5%. Parmi les constructeurs, Renault (+1,7%) devance Peugeot (+0,9%), dans l’hypothèse d’une reprise des discussions avec Fiat Chrysler et plus globalement d’une possible assouplissement de la position de l’Etat vis-à-vis de sa participation.

Atari bondit de 7,2% après la présentation des caractéristiques et des tarifs de sa console, baptisée Atari VCS. Le groupe a notamment annoncé qu’elle serait distribuée par les géants de la distribution, Walmart.com et GameStop.com.

OSE Immunotherapeutics décolle de 6% après l’attribution par l’office américain des brevets d’une nouvelle famille de brevet protégeant Tedopi, un des produits phares du groupe, dans le traitement des métastases cérébrales.

À une semaine du salon du Bourget, l’action Airbus prend 1,9%. De son côté Air France-KLM gagne 0,9% après avoir fait état d’une progression de 4,8% du trafic (en passagers par kilomètre transporté) pour l’ensemble des compagnies du groupe le mois dernier.

Parmi les baisses notables on signale le repli de 1,3% d’Ubisoft, malgré l’annonce du lancement d’une offre d’abonnement (14,99 euros mensuel donnant accès à une centaine de jeux). Midcap Partners a réduit de 90 à 80 euros son objectif sur la valeur.

Sur le marché des changes, l’euro grignote 0,05% à 1,1318 dollar. La tendance est également à la hausse sur le pétrole. Le baril de WTI prend 0,88% à 53,73 dollars, et le Brent plus modestement 0,27% à 62,46 dollars.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Votre argent RSS – economie

Partager cet article