Professions du droit: les notaires numéro 1 dans le cœur des Français

Mots-clefs : , , , , , ,

Si à l’avenir les Français ne doivent plus avoir affaire qu’à un seul professionnel du droit, c’est très clairement vers les notaires qu’ira leur préférence. Une étude Harris Interactive pour BFM Business s’est intéressée au regard des Français sur les différents métiers du droit et si globalement ils font confiance aux professionnels de ce secteur, les notaires ont la première place dans leur cœur.

71% des Français font confiance aux notaires. Les juges arrivent juste derrière avec un score de 70%, les avocats 69% et les huissiers de justice 57%. Ce sont majoritairement les 65 ans et plus et les propriétaires qui ont le plus confiance dans les notaires. Rien d’étonnant à cela puisque l’étude montre que les personnes ayant déjà été en contact avec un notaire ont une meilleure image que la moyenne de cette profession.

Notaire

Si les Français aiment les notaires, c’est, à 87%, parce que le notaire garantit le respect de la loi pour tous ses clients, à 86% parce que le notaire est un acteur indispensable aux grandes étapes de la vie (contrat de mariage, achat ou vente immobilière, succession, …), à 83% parce que le recours à un notaire permet de prendre une décision acceptée par toutes les personnes concernées et enfin à 80% parce que le notaire fournit des informations juridiques claires à ses clients.

Notaire

Les Français apprécient tellement le travail du notaire qu’ils aimeraient un élargissement de son domaine de compétence. Pour eux, cela sera une bonne chose à 77% pour la vente d’immeubles aux enchères, à 76% pour la modification d’un contrat de mariage en présence d’enfants mineurs, à 72% pour l’adoption de l’enfant majeur de son conjoint et à 70% pour la procédure de divorce dans sa totalité. Ce sont les personnes en couple avec enfants qui seraient les plus friandes de tels élargissements.

Notaire

D’ailleurs, si les personnes interrogées estiment que les juges sont les professionnels qui agissent le plus en tenant compte de l’intérêt de l’ensemble des parties (65% contre 56% pour les notaires, 37% pour les huissiers et 32% pour les avocats), elles ont plutôt tendance à souhaiter qu’il y ait plus de dossiers traités par les notaires et moins par les juges à l’avenir.

Notaire
Votre argent RSS – economie

Partager cet article