PSA : à fond dans les start-up sous la houlette d’Idinvest et des communicants de Macron ?

Mots-clefs : , , , , , , , ,

PSA : à fond dans les start-up sous la houlette d’Idinvest et des communicants de Macron ?

PSA pourrait investir à nouveau dans des fonds spécialisés dans les start-up, poursuivant ainsi le cas échéant sa stratégie mise en œuvre fin 2016 dans le cadre de sa prise de participation dans le fonds de private equity Idinvest Partners. Une politique qui lui permettrait d’accélérer sa veille technologique.

Lors du bilan annuel du Business Lab de PSA, sa directrice, Anne Laliron a ainsi déclaré que les regards étaient jetés « en permanence » sur d’autres fonds « sur des thématiques complémentaires de celle d’Idinvest, ou sur des zones géographiques qui seraient en complément de cet outil. » Rappelons que cette structure a pour mission de détecter et expérimenter des tendances d’activités et des innovations technologiques.

Après examen approfondi, PSA déterminera s’il est pertinent ou non pour le groupe de rajouter des fonds d’investissement à son portefeuille.

Pour rappel, PSA dispose d’une enveloppe de 100 millions d’euros pour les innovations dans le secteur de la mobilité. Une partie a déjà été investie directement dans des participations minoritaires dans des start-up jugées stratégiques, telles que Autobutler – le comparateur de réparations automobiles – Koolicar, service de location entre particuliers, les société d’autopartage Communauto et Emov mais encore Travelcar, société offrant des services permettant de louer sa voiture au parking de l’aéroport durant son voyage.

Une dizaine de millions d’euros auraient également été investis dans Idinvest, spécialisé dans l’analyse et la sélection de start-up. Ce dernier investissement lui aura permis d’analyser 560 start-up et de signer un contrat avec 32 d’entre elles, telle que la société Demooz qui propose d’essayer la voiture d’un particulier avant d’acheter son propre véhicule.

Simple hasard ? On peut raisonnablement se poser la question … Idinvest Partners fait en partie des sociétés « accompagnées » par  le cabinet Steele & Holt, « agence spécialisée dans la communication corporate et financière ». Cabinet créé ni plus ni moins par Sylvain Fort, chargé de la communication du candidat Macron. Normalien, communiquant passé par BNP-Paribas et l’agence de communication DGM Conseils, « Sylvain Fort devrait devenir très rapidement la plume officielle du nouveau président après avoir rejoint l’équipe de Macron en août 2016 comme prestataire de services », écrivait récemment Libération. C’est désormais chose faite puisqu’il est devenu conseiller auprès du président Emmanuel Macron depuis mai 2017 , chargé des discours et de la mémoire.

Selon le site internet de son cabinet , Steele & Holt accompagne notamment le groupe d’assurances AXA IM, Le Groupe Edmond de RothschildEmmanuel Macron étant pour sa part un ancien haut responsable de Rothschild & Co – la Banque Neuflize OBC, La Caisse d’Epargne Ile-de-France, Idinvest Partners, CDC International Capital et le sulfureux fonds de pension US Carlyle.

Idinvest Partners est une société de gestion de portefeuille indépendante, agréée en Juin 1999 par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Elle est issue d’un spin-off du groupe AGF. Grâce notamment au soutien du groupe Allianz, Idinvest Partners s’est taillé une place conséquente dans le monde du Private Equity européen en moins d’une dizaine d’années. En mai 2010, Idinvest Partners a pris son indépendance et s’est adossée au groupe IDI.

Sources : Reuters, PSA, IdInvest, Steele and Holt

Elisabeth Studer – 3 février 2018 – www.leblogfinance.com

Le Blog Finance

Partager cet article