PSA : un come-back dans le CAC 40 ?

Mots-clefs : , , ,


PSA pourrait faire un retour dans le sacro-saint CAC40 ! C’est en tout cas ce que vient de laisser entendre la Société générale. La banque indique en effet dans une note que le conseil scientifique des indices (CSI) d’Euronext devrait se réunir au plus tard le 5 septembre en vue d’envisager une modification de la liste des sociétés cotées au sein du CAC40.  »La décision reposera sur les données à fin juillet et en utilisant ces données, Peugeot est le candidat le plus proche d’un ajout » au CAC 40, souligne par ailleurs l’établissement financier.

Selon les analystes de la banque, PSA  semble être une des sociétés remplissant les critères d’éligibilité la mieux placée pour figurer à nouveau dans l’indice, si l’on tient compte de la capitalisation flottante – partie du capital d’une société pouvant être échangée en Bourse – et des volumes échangés.

Or, la capitalisation de Peugeot n’a cessé d’augmenter, atteignant même récemment 8,5 milliards d’euros. Le titre affiche d’ailleurs la meilleure performance de l’indice Next 20 avec un gain de près de 25 %, devant Iliad.

Selon des données Thomson Reuters, PSA figure au 46e rang des capitalisations boursières en termes de capital flottant, lequel est valorisé à 5,16 milliards d’euros. Sur le plan de la liquidité, le titre occupait le 25e rang en début de semaine. En cas de come back de PSA, le secteur automobile serait le secteur le plus important du principal indice boursier parisien avec Renault, Valeo et Michelin.

A la mi-juin, le directeur financier du constructeur automobile avait lui-même déclaré que le groupe avait vocation à revenir dans le CAC 40. Rappelons que le constructeur avait quitté l’indice durant le second semestre 2012, soit au plus fort de ses difficultés financières. Une situation qui avait pris alors l’allure d’une gifle cinglante alors que Peugeot avait jusque là toujours fait partie de l’indice de référence de la Bourse de Paris depuis sa création le 31 décembre 1987.

En août 2012, le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste de Chatillon avait déclaré « qu’exclure Peugeot du Cac 40 reviendrait à lui infliger une double peine ».

Sources : Reuters, Les Echos

Crédit Photo : PSA

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 14 août 2014 –


Le Blog Finance

Partager cet article