Publicis va verser une prime de fin d'année

Mots-clefs : , , ,

Le géant de la publicité Publicis va accorder une prime de 1.000 euros « à tous les collaborateurs du groupe en France dont la rémunération mensuelle est inférieure à 2.500 euros bruts (salaire médian français) », selon un communiqué publié lundi soir.

La décision fait suite à l’allocution d’Emmanuel Macron, qui a annoncé plusieurs mesures sociales pour tenter d’apaiser la colère des « gilets jaunes ». Le Président a notamment demandé aux entreprises, sur la base du volontariat, de verser une « prime de fin d’année à leurs employés » sans impôt, ni cotisations sociales.

Chez Publicis, la prime concerne 31% des salariés du groupe en France, en CDD ou en CDI. Elle sera versée « dès le vote de la loi permettant que les collaborateurs ne paient ni impôts ni charges sociales sur cette prime ».

Par ailleurs, la société rappelle que « durant ces dernières semaines, le Drugstore Publicis a fait l’objet de dégradations importantes lors de chaque manifestation qui s’est déroulée sur les Champs-Élysées. Nous les condamnons et nous remercions sincèrement nos services de sécurité et les équipes du Drugstore pour leur courage et leur engagement. Soulignons aussi le sang-froid des forces de police qui ont permis d’éviter le pire », indique Arthur Sadoun, président du directoire.

Samedi, un journaliste de l’AFP avait constaté que des manifestants, dont certains vêtus de « gilets jaunes », avaient tenté d’incendier la façade. Quelques-uns étaient entrés dans l’établissement avant que les forces de l’ordre ne repoussent quelques dizaines de manifestants à l’aide de grenades lacrymogènes.

Challenges en temps réel : Économie

Partager cet article