Quand Sarkozy (Oliver) voyait la sortie de la Grèce de la zone euro comme inévitable

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Alors qu’en 2011, la sortie de la Grèce de la zone euro semblait aussi dangereuse qu’inévitable, il est intéressant de revenir un instant sur les propos d’un certain Sarkozycertes dénommé Oliver mais tout de même demi-frère de Nicolas – à ce sujet.

En novembre 2011, s’exprimant sur la chaîne américaine CNBC (chaîne américaine), Olivier Sarkozy, un des dirigeants de tout premier ordre de Carlyle Group – puisque qu’il préside la gestion du fonds d’investissement Carlyle – a annoncé que « l’euro allait exploser avant trois mois ». Ajoutant : « nous sommes tout proches du point de non retour ».

Une déclaration survenant alors que – même ? – l’Allemagne avait alors du mal à trouver de l’argent sur les marchés et que son demi-frère se battait pour maintenir la note de la dette souveraine de la France …

Olivier Sarkozy avait alors évoqué un problème « insolvable » de 30.000 milliards de dollars dans la zone euro tout en affirmant que le « point de bascule » risquait de se produire bien plus tôt que l’on ne se l’imagine.

Dans un tel contexte, le demi-frère de Nicolas Sarkozy exhortait les dirigeants européens à organiser d’urgence un plan de plusieurs milliards de dollars sur le modèle du plan Paulson américain mis en place après la crise de 2008.

Selon lui, le véritable problème ne serait pas directement lié à la dette des États, mais à la vulnérabilité du secteur bancaire.

Sources : Le Post, CNBC, Alterinfo

Elisabeth STUDER – www.leblogfinance.com –  4 juillet 2014


Le Blog Finance

Partager cet article