Samsung soigne enfin ses finitions avec le Galaxy Alpha

Mots-clefs : , , , , ,

Fini les finitions en polycarbonate cheap. Place au métal ! Si jusqu’à présent vous étiez réticents à l’idée d’acquérir un smartphone Samsung en raison de son design plutôt “lourdaud”, peut être que le Galaxy Alpha vous fera changer d’avis. 

Le groupe coréen a effectivement annoncé une nouvelle référence dans sa gamme d’appareil mobile. Et pas n’importe laquelle puisqu’elle veut concurrencer l’iPhone 6 d’Apple pas encore dévoilé, en jouant la carte des finitions de qualité. 

Une première pour le groupe d’électronique grand public qui rechignait jusqu’à présent à utiliser des matériaux premium pour ses appareils, quand Apple et HTC par exemple en ont fait véritablement leur marque de fabrique. 

Toujours pas de tout métal

“Son tout nouveau design mise sur l’élégance et les performances, que cela soit avec son contour en aluminium, sa conception fine et légère ou ses fonctionnalités haut-de-gamme que peuvent attendre les utilisateurs d’un Galaxy”, a déclaré JK Shin, PDG de la branche IT & Mobile Communication de Samsung Electronics.

Concrètement, il dispose d’un contours en aluminium, de lignes plutôt contemporaine, de couleurs chics et glams (Silver Moon et Golden Sun). Mais que les fans du dos en polycarbonate se rassure. Il est toujours là. Avec une empreinte métal du plus bel effet nous assure-t-on. Le tout métal est loin d’être appliqué chez le numéro un mondial. Dommage…  

Côté dimension, il ravira par contre les amateurs de légèreté et de finesse avec ses 6,7 mm d’épaisseur et ses 114 grammes. Cela s’explique notamment par son format de 4,7 pouces et son dos en plastique… Un format qui épouse étrangement celui de l’iPhone 6 et du Fire Phone d’Amazon… Tiens, tiens. 

Pas de miracles technologiques

Maintenant il ne faut pas s’attendre à des révolutions technologiques.  Le Galaxy Alpha ne doit pas tuer la poule aux oeufs d’or qu’est le Galaxy S5, le flagship de la marque, vendu à plus de 10 millions d’exemplaires en trois semaines…

Et c’est là que le bât blesse. L’appareil dispose d’un écran HD à la résolution de 1.280×720 pixels, d’un processeur Octa Core de 1,8 GHz, d’un appareil photo de 12 millions de pixels, de 2 Go de mémoire vive et d’un stockage maximal de 32 Go sans possibilité d’extension externe. Sa batterie affiche également une autonomie restreinte… (1.860 mAh). 

Il embarque toutefois S-Health, le mode Ultra économie d’énergie et le lecteur d’empreintes digitales… des fonctionnalités que l’on retrouve sur le Galaxy S5. 

Pour le prix, là non plus, pas de miracle. Il est positionné dans le haut de gamme. S’il n’a pas encore été dévoilé, il sera au dessus des 600 euros assure-t-on. La question est donc de savoir si pour un prix sensiblement équivalent, les potentiels acheteurs ne se rabattront pas finalement sur le Galaxy S5…et ses finitions en plastique.

 

 


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article