Scor devient le n°1 de la réassurance vie aux Etats-Unis

Mots-clefs : , , , ,

Le réassureur français Scor a annoncé, mardi 4 juin, avoir conclu un accord avec l’assureur italien Generali en vue d’acquérir pour 750 millions de dollars (579 millions d’euros) la totalité de la holding Generali US, spécialisée dans la réassurance vie aux Etats-Unis.

Cette opération, qui reste soumise à l’approbation des autorités réglementaires, permettra à Scor de se hisser à la première place de la réassurance vie aux Etats-Unis en terme d’affaires nouvelles et existantes, a précisé le groupe.

Le prix payé « représente une décote importante » par rapport à l’embedded value (valeur intrinsèque) du portefeuille de Generali US.

Le coût final de la transaction sera ajusté pour prendre en compte les bénéfices réalisés par la société d’ici la finalisation, attendue pour le second semestre de cette année.

« Cette transaction répond à nos critères stratégiques et sera créatrice de valeur pour les actionnaires de Scor tout en maintenant le niveau de solvabilité du groupe », a commenté Denis Kessler, PDG de Scor, cité dans un communiqué.

Le réassureur entend financer cette opération sur ses ressources propres tout en n’écartant pas d’avoir recours à une « éventuelle émission limitée de dette, sans émission d’actions nouvelles ».

Une activité centrée sur les risques biométriques

Generali US a encaissé environ 900 millions de dollars (700 millions d’euros) de primes nettes en 2012, intégralement souscrites aux Etats-Unis et centrées sur les risques biométriques, c’est-à-dire liés à la vie humaine (longévité, décès, invalidité). Il est le quatrième réassureur vie aux Etats-Unis sur la base des affaires nouvelles récurrentes en 2012.

Une fois dans le giron de Scor, elle devrait engendrer un « profit immédiat grâce à un gain d’acquisition (écart d’acquisition négatif), et être relutive en termes de bénéfice par action (BPA) et de rendement annualisé des capitaux propres moyens pondérés (ROE) », a souligné le groupe.

Il s’attend également à engranger des liquidités qui devraient permettre « une optimisation importante du capital après la finalisation de la transaction », qui ne devrait pas avoir d’impact sur les notes du réassureur (A+ chez Standard and Poor’s et A1 chez Moody’s).

Scor Global Life Americas (SGLA) disposera de deux bureaux aux Etats-Unis (Charlotte et Kansas City).

Le groupe avait déjà renforcé sa présence outre-Atlantique avec l’acquisition en août 2011 de Transamerica Re, division américaine de réassurance de l’assureur néerlandais Aegon, pour 912,5 millions de dollars.

Opportunités de ventes croisées

Avec l’arrivée de Generali US, Scor entend tirer profit « d’opportunités de ventes croisées » tout en lui permettant de conserver la diversification souhaitée de son portefeuille -55% en vie et 45% en dommages.

Par ailleurs, l’opération « respecte les objectifs de rentabilité et de solvabilité » fixés dans le plan stratégique Strong Momentum qui couvre la période 2010-2013. Le prochain doit être dévoilé en septembre.

En mars, Scor a annoncé l’acquisition pour 630 millions d’euros d’un portefeuille de réassurance vie souscrit par le groupe espagnol BBVA Seguros, filiale d’assurance de la banque BBVA, avec effet au 1er janvier 2013.

En 2012, le réassureur a dégagé un bénéfice net en hausse de 26,7% à 418 millions d’euros (+13,4% à données comparables) pour des primes brutes émises en progression de 25% à 9,51 milliards d’euros.

(Avec AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article