Secteur pharmaceutique : Fitch prévoit une très légère croissance en 2014

Mots-clefs : , , , , , , ,

Selon Fitch, l’industrie pharmaceutique mondiale ne devrait enregistrer qu’une très faible croissance en 2014. En conséquence, l’agence de notation maintient à stable la perspective des notations des entreprises du secteur.

L’euphorie n’est donc pas de mise alors que Fitch prévoit que l’industrie pharmaceutique se situera « dans le bas d’une croissance à un chiffre » l’année prochaine.

Arguments invoqués : « les expirations de brevets, les politiques gouvernementales de contrôle des dépenses en Europe et la faiblesse de l’emploi aux Etats-Unis », autant de facteurs négatifs que ne pourront « partiellement compensés » la sortie de nouveaux produits et une forte croissance dans les marchés émergents.

Fitch estime toutefois que le niveau des expirations de brevets devrait être gérable pour l’industrie, concernant environ 2,6% des ventes mondiales.

Rappelons à cet égard, qu’en novembre dernier, le cabinet d’étude EvaluatePharma avait indiqué qu’en 2012, les fins des licences avaient engendré des baisses de chiffres d’affaires de 38 milliards de dollars, tablant sur 30 milliards pour 2013 et 17 milliards en 2014. Selon l’étude réalisée par le cabinet, les deux géants suisses Novartis et Roche devraient moins souffrir de l’expiration des brevets que leurs concurrents. L’arrivée à échéance de nombreuses licences devrait renverser la hiérarchie mondiale selon EvaluatePharma, les groupes américains Pfizer et Merck , respectivement numéro un et trois en 2012 devant être particulièrement impactés par le phénomène selon ces prévisions.

Autre élément notable : l’agence de notation prévoit également « une poursuite » de la restructuration en cours dans l’industrie pharmaceutique en 2014, et ce, via de probables cessions d’activités ou de produits, de petites acquisitions ciblées devant selon elles voir le jour en 2014.

« En dépit de vents contraires modérés affectant la rentabilité et la génération de liquidité, le secteur pharmaceutique mondial restera l’une de industries les mieux notées dans le portefeuille de Fitch », ajoute enfin l’agence.

En janvier 2013, Giorgia Valsesia Geber, analyste du secteur de la santé chez RobecoSAM, indiquait pour sa part que malgré les expirations de brevets et la pression accrue des gouvernements sur les dépenses de santé, l’industrie pharmaceutique restait très prometteuse.

En vue d’appuyer ces dires, Giorgia Valsesia Geber affirmait alors que « de solides tendances structurelles à long-terme » appuyaient la demande en médicaments. Parmi lesquelles : le vieillissement des populations des pays industrialisés, la propagation du style de vie occidental, conduisant à une pandémie de l’obésité et favorisant le développement de maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains types de cancer.

Sources : AFP, Robeco, EvaluatePharma

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 11 décembre 2013

A lire également :

. Égypte : quand le printemps arabe profite au lobby pharmaceutique US (2ème partie)

. Égypte : la mort du système de santé … ou quand la révolution arabe sert les lobbies pharmaceutiques


Le Blog Finance

Partager cet article