Shutdown US : l’industrie automobile impactée faute d’homologation

Mots-clefs : , , , , ,

Shutdown US : l’industrie automobile impactée faute d’homologation

Nouvelle conséquence du « shutdown » observé aux Etats-Unis : l’impasse budgétaire qui fait suite à la bataille entre Trump et les Démocrates menace  l’industrie  automobile, tant américaine qu’étrangère. Elle  retarde en effet le lancement de nouveaux modèles.

Gel des certifications des véhicules

La certification des véhicules fait en effet partie des procédures bloquées par l’arrêt partiel du gouvernement fédéral faute de ressources, le vote du budget étant bloqué depuis le 22 décembre par la ferme volonté de Donald Trump d’associer le financement de l’édification d’un mur à la frontière du Mexique à l’ensemble des dépenses devant être soumises à approbation.

De ce fait, les constructeurs pourraient voir leurs demandes d’homologation retardées.

Ford potentiellement impacté

En vertu du Clean Air Act, nouveaux véhicules et moteurs ne peuvent être vendus légalement aux États-Unis sans l’approbation de l’EPA. Or, Jim Farley, responsable des marchés mondiaux de Ford a déclaré cette semaine que le constructeur allait débuter la commercialisation en concessions en 2019 d’un certain nombre de modèles importants pour la marque, notamment le nouvel Explorer et Escape, ainsi que le nouveau Lincoln Aviator.

“Nous sommes tous dans la file d’attente » a déclaré Farley à Detroit. Ajoutant que chaque nouveau véhicule devait être certifié par le gouvernement. Selon lui, Ford n’aurait toutefois pas de véhicules prévus pour un lancement dans les semaines qui viennent.

Se félicitant que les modèles du constructeur soient mieux positionnés que certains de ses concurrents, il a ainsi déclaré que les véhicules Ford concernés nécessiteraient une homologation au printemps prochain ou cet été. Espérant que le shutdown ne se poursuive pas jusque là …

General Motors concerné

General Motors a confirmé mercredi qu’il faisait partie des constructeurs attendant des décisions émanant du processus de certification. Un porte-parole du constructeur a toutefois refusé d’indiquer le nombre de véhicules de l’année modèle 2020 concernés.

Le président de GM North America, Alan Batey, a déclaré quant à lui lundi à Automotive News que le shutdown n’avait pas eu d’incidence sur les activités commerciales de la société.

Le porte-parole de GM Morrissey a quant à lui précisé que l’attente de la certification EPA ne signifiait pas nécessairement à ce stade un impact négatif sur les opérations de GM.

Problème pour le Ram 3500 diesel de FCA

Un porte-parole de FCA a indiqué que le groupe avait obtenu la certification pour le Ram 2500 2019 et le Ram 3500 V-8 essence, mais attendait la certification du Ram 3500 diesel.

“La version diesel Cummins du Ram 3500  pourrait recevoir sa certification peu de temps après la reprise du travail des employés de l’EPA”, a déclaré le porte-parole dans un communiqué. Il a par ailleurs ajouté que les véhicules étaient soumis actuellement aux tests de validation de la qualité devant être réalisés au moment du lancement d’un véhicule. » Précisant que pour le moment, les opérations n’étaient pas retardées par la certification des degrés d’émissions.

“Les constructeurs poursuivent toujours les tests de performance de leurs produits durant ce temps”, a déclaré dans un communiqué l’Alliance of Automobile Manufacturers, qui représentant 70% des ventes de véhicules légers aux Etats-Unis. Ajoutant espérer que la situation de shutdown  soit résolue rapidement de telle manière que l’EPA puisse poursuivre son travail.

Sources : Automotive News, FCA, Ford, GM

Elisabeth Studer, le 20 janvier 2019 – www.leblogfinance.com


Le Blog Finance

Partager cet article