Tentatives d'effraction, cambriolage: que faire en cas de bris de glace?

Mots-clefs : , , , , ,

Les fenêtres de votre logement ont été endommagées à la suite d’une tentative d’effraction? Pas de panique, votre assurance habitation permet de bénéficier de la garantie « bris de glace ». Elle fonctionne sans restriction sur les dommages accidentels des vitres équipant fenêtres et lucarnes, des parois vitrées ornant les balcons, les terrasses, ou composant les vérandas. En revanche, elle devient inactive lorsqu’un expert apporte la preuve que le sinistre était intentionnel ou que les vitres comportaient des signes de vétusté (fêlures). Propriétaires, voici toutes les démarches que vous devrez effectuer pour être indemnisé efficacement. 

> Prévenir la police

C’est le premier réflexe à avoir, quelle que soit l’ampleur des dégâts. Avant de tout remettre en ordre et de prendre des photos du sinistre, il est impératif de contacter la police ou la gendarmerie. Même si les cambrioleurs n’ont pas réussi à pénétrer dans votre maison ou votre appartement. Les forces de l’ordre (si elles se déplacent) pourront dès lors constater l’infraction et le cas échéant vous demanderont de venir déposer plainte. Cette démarche est essentielle pour la constitution de votre dossier d’indemnisation. En effet, l’assurance vous demandera le récépissé de la plainte ou de la main courante.

> Prendre des photos

Vos différents interlocuteurs (police, assureur, syndic) vous demanderont des photos montrant l’ampleur des dommages subis dans votre logement. Un smartphone relativement récent fera l’affaire. N’hésitez pas à en prendre sous tous les angles. Mieux vaut plus que pas assez. Sachez aussi qu’un expert ne sera pas forcément dépêché pour ce type de sinistre (baies vitrées cassées par exemple). D’où la nécessité de prouver votre bonne foi avec des clichés de qualité et en nombre suffisant.

> Contacter l’assurance

Pour gagner du temps et engager les réparations le plus rapidement possible, il faut impérativement contacter son assureur. « L’assurance ‘bris de glace’ est comprise dans la plupart des contrats multirisque habitation. Si certaines formules ne couvrent que les portes et fenêtres, d’autres étendent leurs garanties jusqu’aux balcons vitrés, miroirs, et même panneaux photovoltaïques », précise sur son site internet le comparateur en ligne LeLynx.fr. 

Dans le cas de bris de glace, c’est l’assurance habitation qui prend en charge le sinistre. En revanche, si le sinistre concerne l’encadrement des fenêtres et/ou les joints d’étanchéité, c’est l’assurance immeuble souscrite par le syndic de copropriété qui interviendra. À noter que les dégradations sur des vitres des parties communes de l’immeuble ou des parois vitrées qui servent de séparation entre les balcons mitoyens sont généralement couvertes par le contrat d’assurance de la copropriété, comme le rappelle la Fédération française de l’assurance.

Attention, il est impératif de ne pas remplacer l’élément endommagé avant d’en avoir averti sa compagnie d’assurance, sous peine de ne toucher aucune indemnisation.

> Engager les réparations

Bonne nouvelle, vos fenêtres ou baies vitrées seront remplacées (mais à l’identique) et vous n’aurez rien à payer, hormis une franchise dont le montant varie en fonction des conditions générales de votre contrat d’assurance habitation. Ce chiffre correspond à la part restant à la charge de l’assuré après réparation. Bien sûr, vous pourrez « profiter » de cette mésaventure pour améliorer la qualité d’isolation de vos fenêtres. Le coût total de votre projet de rénovation sera alors déduit du montant des réparations éventuellement prises en charge par l’assurance.

Toutefois avant d’engager des réparations, rapprochez-vous des enseignes spécialisées ou autres grandes surfaces de bricolage (Tryba, Grosfillex Fenêtres, Clair de Baie, Leroy Merlin etc.) ou artisans pour effectuer des devis. Une fois l’enseigne choisie, il faudra faire parvenir le(s) devis des réparations à votre assureur (ou au syndic si celui-ci prend en charge une partie des travaux), ainsi que les photos du sinistre.

> Indemnisation

Une fois que votre dossier est complet, l’assurance peut procéder à une indemnisation. Pour que vous puissiez engager vos travaux rapidement, certaines compagnies pourront vous verser une avance.

Votre argent RSS – economie

Partager cet article