TESLA INC. : Le leader mondial de la voiture électrique Tesla vaut plus que GM et Ford réunis

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – À 498 dollars, le titre Tesla a atteint un nouveau sommet historique jeudi, valorisant le constructeur de véhicules électriques près de 90 milliards de dollars, plus que General Motors et Ford réunis. La capitalisation atteinte par le groupe d’Elon Musk est également la plus élevée jamais enregistrée pour un constructeur automobile américain, alors qu’il a vendu moins de 400.000 véhicules en 2019.

On n’arrête plus Tesla ! Tombé à un plancher annuel de 178,97 dollars le 3 juin dernier, le titre du constructeur de véhicules électriques enregistre, depuis, un rebond vertigineux. Sept mois après ce récent plus bas, l’action s’échange en effet à 481,34 dollars vendredi en fin de matinée à Wall Street, soit une hausse de… 167%. Par rapport à son plus haut touché jeudi en séance à 498,8 dollars, le rebond atteint même près de 180%.

Fort de cette performance boursière exceptionnelle, le groupe de Palo Alto a vu sa valorisation bondir et atteindre 89,9 milliards de dollars, du jamais-vu pour un constructeur automobile outre-Atlantique. À titre de comparaison, la valorisation de Tesla dépasse désormais celle de deux constructeurs historiques que sont General Motors (Chevrolet, GMC, Cadillac, Opel, etc.) et Ford, qui, à deux, pèsent 86,9 milliards de dollars vendredi (50 milliards pour GM, 36,9 milliards pour Ford).

Tesla se rapproche de Volkswagen

Cette valorisation a de quoi surprendre quand on sait que les premières voitures sorties des usines Tesla l’ont été en 2012 seulement (2.650 véhicules). Depuis, le constructeur de véhicules électriques a connu une montée en puissance importante. Pour donner une idée, 367.500 véhicules ont été produits par le groupe dirigé par le fantasque milliardaire Elon Musk en 2019, soit plus que la production de 2017 (103.097) et 2018 (245.240) cumulées.

Pour fulgurante qu’elle est, cette progression reste anecdotique en comparaison des deux mastodontes historiques, General Motors et Ford ayant respectivement produit 8,4 et 5,5 millions de véhicules en 2018.

Ce qui donne une idée de la valorisation vertigineuse atteinte par Tesla, qui n’est plus qu’à une dizaine de milliards de dollars du constructeur le mieux valorisé au monde, l’allemand Volkswagen (92,5 milliards d’euros, soit 103 milliards de dollars au taux de change actuel).

Ouverture d’une “Giga Factory” en Chine

Délaissé en début d’année 2019, le titre Tesla est particulièrement recherché depuis, à la faveur d’objectifs tenus et d’annonces de nouveaux produits (comme le Cybertruck récemment, un véhicule utilitaire tout terrain qui a déjà franchi le seuil des 250.000 pré-commandes).

Tesla est en outre parvenu à tenir plusieurs de ses promesses, comme l’objectif de 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2019, et a réussi à dégager un Ebitda positif d’1,5 milliard de dollars, même si le résultat net reste légèrement négatif.

Ajouté à cela l’ouverture d’une “Giga Factory” en Chine capable de produire 3.000 Tesla Model 3 par semaine et le lancement de la construction de son usine allemande et cela donne des perspectives flatteuses qui expliquent cette valorisation pouvant paraître déconnectée de celles du secteur mais qui est à la mesure des dynamiques qui animent le constructeur pour ces 10 prochaines années, où Tesla joue à la fois le rôle de pionnier, de major et d’élément structurant du marché de la voiture électrique.

Avec Antoine Larigaudrie pour BFM Bourse

Quentin Soubranne – ©2020 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TESLA INC. en temps réel :


Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article