Tesla : la Chine financerait la Gigafactory de Shanghai

Mots-clefs : , , , ,

Tesla : la Chine financerait la Gigafactory de Shanghai

Comment  Tesla va-t-il  bien  pouvoir financer sa nouvelle usine de Shanghai, son premier site installé en dehors des États-Unis ? La question se pose alors que le constructeur doit faire face à de sérieuses difficultés financières.

Elon Musk a semble-t-il trouvé LA solution : contracter des emprunts au niveau local. Comprenez la Chine. Ou comment se financer en créant de l’emploi et en générant de la croissance. Chinoise …

2 ou 5 milliards nécessaires selon les sources

L’usine, dénommée Gigafactory 3, devrait produire environ 250 000 véhicules et batteries par an au départ, une capacité qui devrait doubler au fil du temps, a indiqué cette semaine Elon Musk, le PDG de Tesla, dans une lettre aux actionnaires. Précisant que les premiers véhicules devraient sortir de chaîne dans environ trois ans.

Elon Musk a toutefois tenu à ajouter que si la construction devrait débuter dans les prochains trimestres, l’investissement de Tesla ne devrait pas intervenir “de manière significatif” avant l’année prochaine.

Lors d’une conférence téléphonique tenue mercredi, le patron de Tesla a déclaré que 2 milliards de dollars seraient probablement nécessaires pour construire l’usine.

Bloomberg News avait quant à lui indiqué quelques heures auparavant que selon des sources proches du dossier, Tesla se tournerait vers la Chine pour financer au moins partiellement la somme de 5 milliards de dollars, montant nécessaire – selon ces informateurs  -pour établir ce vaste complexe de production.

Tesla contraint à lever des fonds supplémentaires en 2019 ?

Reste qu’avant même cette annonce, investisseurs et analystes ont maintes fois indiqué que Tesla devra lever plus de 2 milliards de dollars de fonds supplémentaires durant l’année prochaine. Certes Elon Musk s’est montré catégorique en démentant formellement que l’entreprise ait besoin de lever plus de financement, affirmant qu’une production accrue produira les flux de trésorerie nécessaires pour financer les besoins de l’entreprise.

Trésorerie : peut mieux faire

Tesla a terminé le deuxième trimestre avec plus de 2,2 milliards de dollars de trésorerie et équivalents de trésorerie (placements très liquides, facilement convertibles à court terme en un montant connu de liquidités), à comparer avec la somme de 2,7 milliards de dollars enregistrée pour le premier trimestre.

Reste toutefois qu’au premier trimestre, la « pure » trésorerie était restée dans le rouge, présentant un déficit d’un milliard de dollars. Pour le second trimestre, Tesla a annoncé un flux de trésorerie disponible négatif, d’une valeur de de 739 millions de dollars, inférieure aux prévisions des analystes …. et certes au montant observé durant le premier trimestre.

Elon Musk a ainsi déclaré mercredi que son « cash burn » (littéralement sa façon de brûler du cash) avait ralenti au deuxième trimestre alors que la production du modèle 3 avait repris. La société prévoit que le troisième trimestre deviendra durablement rentable pour la première fois depuis 15 ans. Tablant pour atteindre cet objectif sur l’accélération de la production de la Model 3.

Perte plus importante que prévue au 2ème trimestre

Reste que la route sera longue … Tesla vient d’annoncer mercredi une perte plus importante que prévue pour le deuxième trimestre.

La société a ainsi déclaré une perte ajustée par action de 3,06 dollars (contre -2,90 dollars prévu). Le chiffre d’affaires a quant à lui dépassé les attentes, à 4 milliards de dollars (contre 3,97 milliards de dollars attendus).

Certains analystes estiment que le financement obtenu par Tesla pour l’usine de Shanghai témoigne de la capacité de Elon Musk à attirer des investisseurs. Ajoutant toutefois que Tesla n’a pas encore atteint la rentabilité …

Bloomberg, Automotive News China, Business Insider, Tesla

Elisabeth Studer, le 6 août 2018   – www.leblogfinance.com


Le Blog Finance

Partager cet article